Odd Future – « The Of Tapes Vol.2 »

of180Album
(Odd Future Records)
20/03/2012
Hip hop

Concerts à guichets fermés remplis de pucelles assoiffées de péchés, merchandising à succès, et émission de télé débilitante produite par Jeff Tremaine, l’homme qui a offert au monde les subtiles Jackass… Vous l’aurez compris, en 2012, Odd Future poursuit sa domination mondiale, dans la diversité et l’hilarité la plus totale, pour le meilleur et pour le pire. Heureusement, cette bande de joyeux lurons n’en oublie pas pour autant la musique avec ce deuxième album qui voit le crew se réunir pour composer 18 nouveaux titres, excellente synthèse de ses différentes facettes.

Scindé par une répartition des titres entre Tyler The Creator et Left Brain, les deux producteurs principaux, l’album développe un constant souhait d’adaptation aux différentes humeurs qui parcourt les cerveaux schizophrènes de cette bande hybride. Agressivité outrancière et jouissive sur « 50 » et « We Got Bitches », r’n’b tiédasse avec The Internet (la partie féminine du groupe) sur « Ya Know ». Du coup, Frank Ocean se charge de relever la barre avec classe sur l’épuré « White » qu’il enveloppe de sa voix suave. Enfin, le tableau est complété par la voix et les productions abstract de Tyler The Creator, toujours proche de la défunte écurie Def Jux, qui rappelle à quel point il est le ciment créatif du groupe. Le premier single « Rella » comme « Oldie », freestyle de 10 minutes qui voit participer toute la bande sur un beat hypnotique, sont autant de preuves d’un potentiel qui n’est pas encore totalement arrivé a maturité.

Toujours porté par un second degré évident, le long de textes à la misogynie hilarante (« Real Bitch » par exemple), le collectif de LA oscille entre le bon et le moins bon sur cet album qui révèle autant de nouveaux aspects que de frustrations véritables. Le groupe semble ainsi distiller son potentiel à petite dose, le noyant parfois dans des formules déjà utilisées dans certaines de ses carrières solo. La faute à son jeune âge et à son immaturité qui ne lui font pas encore réaliser que la future survie médiatique et artistique passe par un renouvellement vital. En attendant une hypothétique prise de conscience, laissons ce rafraichissant chaos heurter nos oreilles.

En écoute intégrale

itunes20

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire