OBN III’s – ‘Third Time To Harm’

Album / Tic Tac Totally / 27.05.2014
Garage punk

Il y a des albums au sein desquels il ne faut rien aller chercher d’autres que l’énergie et l’authenticité: deux éléments indispensables à la réussite d’un disque, mais qui ne vont pourtant pas toujours de paire. Sur ‘Third Time To Harm’, troisième effort des furieux de OBN III’s, ils se sont incontestablement invités pour confirmer la formule d’un garage punk efficace qui n’a pas honte de transpirer à plein nez l’influence d’ainés. Parce que l’originalité est loin d’être le cheval de bataille des soldats d’Orville Bateman Neeley. Ils s’en moquent, préfèrent balancer leur musique sans compter, avec pour seule ambition d’y prendre un maximum de plaisir, que ce soit sur scène ou sur disque. Ce qui ne manque pas de s’entendre tout au long de ces huit titres à la recette évidemment identique, quitte à ce que l’album finisse par s’essouffler au fur et à mesure que l’on s’y enfonce. Toujours est il qu’avec l’enfilade ‘No Time For The Blues’, ‘The Rockin Spins’ et ‘Uncle Powderbag’, OBN III’s peut compter sur une entame des plus convaincantes, baignée dans une urgence ou rythmiques frontales, riffs aiguisés et sauvagement rock n’roll, jouent sans cesse des coudes pour se faire une place dans ce train lancé à vive allure. A l’époque, Iggy Pop aurait certainement rêvé de s’égosiller sur de telles compositions. Peut être un peu moins à mi-course en revanche, quand le long ‘Queen Glom’ dévoile l’autre penchant d’un groupe également capable de lever le pied pour préférer l’incandescence. A ce petit jeu, on se surprend même à penser aux regrettés Hellacopters (‘Beg To Christ’), énième preuve d’un garage nourri d’assez de générations pour pouvoir prétendre traverser les suivantes. Totalement dépourvu de prétention, le combo d’Austin pourrait finalement s’en tirer à bon compte.

‘No Time For The Blues’, ‘The Rockin Spins’, ‘Uncle Powderbag’, ‘Worries’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire