O2 Zen – « Sans Chantilly »

Sans Chantilly[Album]
25/11/2008
(Universeul/Autoproduit)

O2 Zen, ou comment proposer via un premier album une bouffée d’air frais, salutaire et bienvenue, à même d’ébranler intelligemment les canons du rap actuels. Éclectique et pertinent à l’image de son instigateur Al, le quintet bordelais s’immisce à son tour dans un registre décidément très en vogue par chez nous – tandis qu’au même moment, outre Atlantique, Q-Tip célèbre avec maestria les vingt ans du collectif Native Tongues – en mariant habilement les rythmiques Hip-Hop aux sonorités qualifiées par paresse de « jazzy », en fait largement dépendantes des claviers et guitare ré appropriés pour l’occasion par Merlin, producteur et instrumentiste de formation. Ni vocoder, ni mitrailles de charlet par ici, plutôt un art consommé de la boucle qui va bien, des mélodies accrocheuses, des orchestrations intimistes jonchées d’interludes à la sauce Madlib, une influence revendiquée. Moins conceptuel que l’emblématique « Lipopette Bar« , plus chaleureux qu’un travail irréprochable signé Hocus Pocus, « Sans Chantilly » rivalise avec ses pères d’autant plus facilement que les textes proposés, en dépit d’un phrasé linéaire proche du slam, renvoient avec brio le Mc à son rang d’observateur aguerri, spectateur un brin nostalgique et désabusé du monde qui l’entoure. Médias, drogue (« En Bas De Ma Fenêtre »), argent, temps qui passe (« Tic Tac »)… plus que dans les thèmes abordés, l’originalité est à rechercher dans l’écriture directe et sans fioriture qui les sert, tout en assonances et allitérations. Une contribution bénéfique qu’on aurait tort de passer sous silence

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire