No Pilot – « Mille Mondes »

no1802Mini album
(Offoron Rex / Karen Koltrane)
Avril 2013
Electro/noise/new wave

Déjà, à l’automne 2011, No Pilot se donnait des ailes avec « Moderne Contre Moderne », un premier album qui dévoilait le registre electro/noise/new wave du brestois, alors seul aux commandes. L’année suivante, après avoir cumulé les heures de vol, Kokoszka s’est finalement offert les services d’un acolyte en la personne de Brieuc Le Meur, parfaitement intégré et fort utile pour apporter au projet le pincée de puissance et de richesse qui lui manquait pour marquer durablement les esprits. En conservant toujours cette approche consistant à ériger des cathédrales à partir de boucles répétitives, No Pilot marque donc forcément ici une nette progression. Avec incontestablement plus de coffre, de relief, de profondeur, d’intensité, de mélodie, et de souplesse quand il s’agit de faire fusionner ses diverses influences, le duo martèle une plus grande efficacité, celle qui vous pète à la gueule dès l’entame de ce « Mille Mondes ». Le temps de huit titres, assez courts pour la moitié d’entre eux, No Pilot déballe l’artillerie, parvient sans mal à happer l’auditeur jusqu’au centre de chacun de ses cyclones, là ou on se laisse aller à l’entendre accumuler les couches jusqu’à parfois flirter avec la transe. S’il affiche quelques difficultés sur un titre éponyme long à la détente, il lui suffit plus souvent d’un riff, d’un bon refrain (« Discharge »), ou d’une rythmique dansante (« Hardstyle », sorte de cousin germain de Electric Electric) pour convaincre. Définitivement peut être pas, mais assez pour qu’on ait déjà envie d’assister au prochain décollage.

Album disponible en CD et 12″ ici.

En écoute


À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire