No Joy – « Wait To Pleasure »

no180Album
(Mexican Summer)
19/04/2013
Pop délavée

Jusque là trop peu émancipé de l’ombre de My Bloody Valentine, No Joy n’avait éveillé qu’un intérêt limité lors de la sortie de  »Ghost Blonde ». Il faut dire que, comme beaucoup, à s’enfermer dans des références trop majestueuses, les Canadiens n’amenaient pas grand chose de neuf à nos oreilles. Ce deuxième album confirme un changement de direction entrepris depuis l’EP  »Negaverse ». Déterminé à balayer tous les doutes les concernant, ils passent un cap dans la réalisation de cet album, délaissant l’unique labelisation shoegaze pour travailler les harmonies vocales en premier plan. Moins savant, le duo ne se restreint plus à démontrer ses qualités de guitaristes émérites. En résulte des compositions plus complètes au sein desquelles le groove pop prend une part majeure. Ainsi, avec son ouverture tubesque  »E » et une seconde partie d’album convaincante, No Joy s’affirme comme une formation capable de lâcher des pépites indéniables ( »Lunar Phobia »,  »Wrack Attack »). Néanmoins, ces nouvelles prises de risque ne sont pas sans défaut, comme en témoigne la première partie de l’album, fade de politesse. Quelque part entre Cults et Ringo Deathstarr, le groupe n’atteint donc pas encore le brio de ces derniers. Pour autant loin d’être anodine,  »Wait to pleasure » dessine un combo talentueux, encore en quête d’identité, mais la beauté de sa conclusion ( »Uhy Yuoi Yoi ») appelle un successeur encore meilleur.

itunes5

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire