Nirvana – « Live At The Paramount »

nir180DVD – Blu Ray
(Geffen)
10/01/2012
Grunge

Sacrebleu! Depuis quand n’avions-nous pas entendu un rock qui s’avère pire que le mal? Depuis quand n’avions-nous pas entendu un groupe capable d’allier songwriting et nervosité avec une même efficacité? On n’ose y penser. Nirvana, à l’opposé des groupes de garçons à la raie bien tracée au milieu de leur crâne décervelé, conseille à l’humanité d’aller directement se faire sodomiser. La sortie en version Blu-ray de « Live At The Paramount », enregistré le 31 octobre 1991 au Paramount de Seattle, ne déroge pas au mythe.

Mixé en 5.1 et stéréo par Nathaniel Kunkel et mastérisé par Bob Ludwig, ce concert donné un mois après la sortie de « Nevermind », est, si ce n’est le meilleur, au moins l’un des plus fidèles témoignages d’un groupe alors au sommet de la gloire. Et c’est « Jesus Doesn’t Want Me For A Sunbeam », une reprise des Vaselines, qui donne le ton avant que le groupe ne se jette avec autant d’élégance que de folie pure dans son répertoire incandescent. En témoignent « Smells Like Teen Spirit » et « Lithium », où Kurt Cobain beugle sur des singles devenus anthologiques.

Une voix où saigne la douleur d’une âme, c’est rare. Un groupe qui laisse trainer les guitares dans la crasse et le stupre, ça l’est encore plus. Cette combinaison permet en tous cas d’entendre des moments de félicité où Nirvana entreprend le rock avec majesté. Et particulièrement, lorsque la bande de Seattle est prête à en découdre avec la volonté de composer la vie en même temps qu’elle la brûle.

Bien sur, on pourrait en discuter pendant des heures, les fans habillés comme l’as de pic s’en feront un malin plaisir, mais l’essentiel est dit: se pencher sur « Live At The Paramount », c’est faire un petit pas en arrière pour un très grand pas avant vers le rock.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire