Nine Black Alps – « Locked Out From The Inside »

nine180Album
(Lost House)
05/10/2009
Grunge

En 2005, alors que le grunge n’était pas forcément le mieux loti des dérivés du rock, Nine Black Alps déboulait avec « Everything Is« , un premier album qui parvenait encore à nous faire apprécier les stéréotypes maintes fois rabâchés du genre. Peut être parce qu’on n’avait pas entendu si peu d’opportunisme depuis un bail, et que le quatuor possédait assez de talent pour ramener tout jeune rockeur rebelle à ses plus belles années lycée. Deux ans plus tard, le combo mancunien récidivait avec « Love/Hate », ejecté trop vite par le label Island pour que les fans de la première heure aient le temps d’y jeter une oreille. Un break de quelques mois pour se remettre de cette passe difficile, et Nine Black Alps recommence à composer durant l’été 2008, enregistre en fin d’année sous la houlette de Dave Eringa (Idlewild, Manic Street Preachers…) pour finalement mettre au monde ce « Locked Out From The Inside » à l’automne 2009. Et s’il aurait pu douter jusqu’à se remettre en question, opérer un changement de registre radical, le groupe a plutôt choisi de poursuivre dans sa voie, dans ce qu’il sait faire de mieux, soit un rock intense, musclé et mélodique, ou les riffs cisaillent des accords solidement plaqués. Aidé par le retour médiatique de Nirvana, Nine Black Alps se sent moins seul au sein d’une scène grunge qui, en une dizaine d’années, s’est considérablement rétrécie. Il y a donc quelque part une logique à ce que les mancuniens tiennent encore debout. La route aussi, car le quatuor maitrise bel et bien son registre: hormis lors de quelques ballades vieillissantes (« Bay Of Angels », « Ghost In The City », « Silence Kills »), quelques brûlots rock poussent les potards à onze et imposent une de ces déflagrations qui provoquaient déjà au siècle dernier quelques remous aux alentours de Seattle. A ce petit jeu, les arrogants « Vampire In The Sun », « Buy Nothing », « Porcupine », « Salt Water », « Along For The Ride », ou l’excellent « Cold Star », avec un sens de la mélodie plutôt affuté pour certains, se font particulièrement remarquer. Ca ne fait pas l’intégralité du disque me direz-vous. Et vous aurez raison: « Locked Out From The Inside » n’est, du coup, que la moitié d’un bon album, quand d’autres planquent leur médiocrité derrière un ou deux seuls singles.

Achetez sur:
itunes5

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire