Nicole Willis – « Keep Reachin’ Up »

Keep Reachin' Up[Album]
01/05/2006
(Timmion/Import)

Quoi de plus frissonnant qu’une artiste actuelle adoptant le son soul/RnB de la vieille époque? Nicole Willis, comme Sharon Jones à un autre niveau, oeuvre dans ce sens. Épouse de Jimi Tenor, cette charmante dame a sorti son premier album solo « Soul Makeover » en 2000, rapidement suivi de « Be It », et depuis ne cesse de rendre hommage à l’âge d’or d’un genre musical de ce fait, intemporel. Mais cette heureuse maman de deux enfants, d’origine américaine puis expatriée en Angleterre et en Finlande, ne se cantonne pas à sa propre personne puisque sa carrière musicale, tout comme sa discographie, est ponctuée de travaux en groupe, que ce soit avec The Repercussions (dont elle est chanteuse de 1989 à 1995), The Brand New Heavies, The The, Deee Lite, ou The Soul Investigators (présents ici pour la première fois à ses côtés), mais aussi de collaborations avec Leftfield notamment

Destinée à être une des grandes actrices de la scène soul actuelle, Nicole Willis procurera ici quelques frissons aux mélomanes définitivement matures, ceux-là mêmes qui couraient les disquaires il y a quelques dizaines d’années, pendant les décennies 60 et 70 plus exactement, pour s’y procurer le nouveau 45t d’un James Brown par exemple. « Keep Reachin’ Up » s’affiche comme le point de rencontre entre Ms Willis et The Soul Investigators, backing band de dix musiciens élevés à la Motown, arrivant tous deux au stade de leur troisième album respectif. Une rencontre qui enchante déjà la scène soul anglaise et qui ne cesse de voir ses adeptes, dont Gilles Peterson et Mr Scruff, se multiplier. Tous aiment cette chaleur et cette nostalgie qui se dégagent de ce nouvel album, dues à une production old school permettant de donner une véritable âme à de superbes titres enjoués tels que « If This Ain’t Love » (déjà élu parmi les meilleurs morceaux de l’année en Angleterre), « A Perfect Kind Of Love », le clap-clap « My Four Leaf Clover », « Invisible Man », quelques ballades ou cuivres, claviers et cordes s’expriment à merveille (« No One’s Gonna Love You », « Blues Downtown »)La Finlande n’en est pas à son coup d’essai et continue de s’imposer en termes de soul/funk/RnB vieille école. À l’image de sa pochette, « Keep Reachin’ Up », qui s’achève sur un impeccable instrumental des Soul Investigators, rappelle le bon temps et donne envie de danser. Un des principaux pouvoirs de la musique est ici superbement mis en évidence aussi: celui de renvoyer quelques années en arrière aussi rapidement qu’on appuie sur le bouton « play ». Voilà qui aidera peut-être Nicole Willis à obtenir la reconnaissance qu’elle mérite et pour laquelle elle travaille depuis maintenant plus de vingt ans..

En écoute

1. Feeling Free     
(extrait)
2. Blues Downtown     
(extrait)
3. My Four Leaf Clover     
(extrait)
4. Invisible Man     
(extrait)
5. Holdin'On     
(extrait)

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire