Nicole Willis – « Keep Reachin Up Remixed »

Keep Reachin Up Remixed[Album]
05/11/2007
(ATC/Differ Ant)

La conjoncture actuelle du l’industrie du disque pousse les labels à exploiter les filons jusqu’aux dernières poussières d’or. Quand un disque a le bonheur de se vendre plus ou moins correctement, on surfe immédiatement sur la vague en espérant que l’auditeur remettra la main au porte-monnaie dans un même élan. C’est vrai des modes (folk, slam, rock dansant…), mais aussi parfois à l’échelle d’un simple album qui se voit aussitôt décliné en live, remixes ou autre version alternative

On a eu le cas de Trentemoller récemment, et c’est aujourd’hui Nicole Willis dont l’excellent « Keep Reachin’ Up » subit un grossier lifting par une tartinée de producteurs Nu Jazz et Broken Beat, pas forcément toujours très inspirés en sus. Comme si la dame ou son album avaient besoin de ça pour briller de mille feux..

Sur les onze relectures, rares sont celles qui se hissent au niveau des originaux. On retiendra néanmoins les bons remixes de « A Perfect Kind Of Love » par Lack Of Afro (dont on conseillera aussi au passage le récent « Press On » si vous aimez The Herbaliser) et « If This Ain’t Love » par Elizabeth Shepherd Trio, ainsi que les Lyonnais de The Dynamics qui reggaetisent un « My 4 Leaf Clover » de manière jouissive (mais leur premier album nous avait déjà fait une forte impression). Les plus magnanimes récupéreront éventuellement Mr Scruff, qu’on a quand même connu en meilleure forme… Le reste n’est qu’une mièvre resucée de la soul funky de Mrs Willis destinée aux piliers des bars lounge où l’on se gausse sous cape de son voisin parce qu’il porte une veste complètement has-been datant de l’année dernière (le loser!)

Bref, si vous avez aimé « Keep Reachin’ Up » (déjà, vous avez bon goût), vous risquez un peu d’halluciner. Crise du disque ou pas, y a des chefs de projets de labels qui méritent des claques.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire