Nicolay & Kay – « Timeline »

Timeline[Album]
17/02/2008
(Nicolay Music/Differ Ant)

Nicolay & Kay, soit la réunion d’un producteur de hip-hop/R&B originaire des Pays-Bas et d’un Mc basé à Houston, membre de The Foundation et également producteur à ses heures perdues. D’abord virtuelle (il se sont rencontrés en 2003 sur la board du site OKPlayer), cette collaboration née d’un respect mutuel change d’aspect avec le déménagement de Matthijis Rook aux USA. Déjà auteur de titres pour Little Brother ou Masta Ace, à l’époque Nicolay vient de sortir l’album de son groupe Foreign Exchange quand il décide de retenter l’aventure avec Kay, quelques temps après une première tentative avortée. Sans idée pré-conçue au départ, les deux acolytes accouchent un an plus tard d’un album-concept retraçant l’histoire d’un personnage fictif, de sa naissance à sa mort… et même au delà

Inutile, donc, de vous fier à cette pochette dont la signification nous échappe toujours après écoute du CD, « Timeline » n’est pas la réunion éphémère d’un combo vaguement R&B mais bien un album rap. Au sens large. Construits autour des lyrics partiellement autobiographiques de Kay, les beats chaleureux s’adaptent à l’évolution du personnage: entre une ouverture psychédélique et un final en apesanteur (« Dancing With The Stars »), on se laisse conter une histoire faite de hauts et de bas, appuyée de bout en bout par le travail tout en nuance de Nicolay, aussi à l’aise dans le registre du boom-bap (« Through The Wind ») que lorsqu’il s’agit de recourir aux piano/violon pour mettre en son un poème de Langston Hughes (« I’ve Seen Rivers »). Avec l’aide précieuse de quelques invités, notamment celle de Oh No dans un genre qu’il affectionne (l’hypnothique « Tight Eyes »), et l’apport d’instruments live en plus des samples, surtout des cuivres dans la première partie de l’album, les productions soignées rivalisent de créativité pour s’adapter au flow malléable de Kay dont certaines prestations peuvent -par endroit- rappeler la voix et l’agilité d’André 3000 (sur « Blizzard » ou « When You Die » par exemple)

Ambitieux et maitrisé du début à la fin, le premier long format sorti sur Nicolay Music a tout de la carte de visite idéale. Avec un sens de l’enchainement sans faute et une bonne dose d’originalité, « Timeline » passe haut la main le cap du premier album pour s’inscrire directement dans la lignée des meilleures productions hip-hop/soul. Si à l’heure actuelle aucune indication n’est encore donnée quand à une suite éventuelle, on garde quoi qu’il en soit un oeil bienveillant sur les prochaines sorties des deux narrateurs

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire