Next Stop Soweto – « Township Sounds From The Golden Age of Mbaqangwa »

sow1801Album
(Strut)
01/03/2010
Mbaqangwa

Fin 2008, l’Afrique du Sud perdait l’une de ses plus grandes artistes, Miriam Makeba, immense voix et immense dame qui voua sa vie à la lutte contre l’apartheid. Celle que l’on surnommait « Mama Afrika » reste également le symbole d’une musique sud-africaine aux origines trop souvent étouffées et méconnues, malgré la volonté de certains artistes contemporains, de DJ Mujava aux Vampire Weekend, d’en mettre en lumière la richesse. Une ignorance généralisée à laquelle Strut Records a aujourd’hui décidé de remédier en lançant le premier volume de la trilogie « Next Stop Soweto », consacré au « township jive », genre musical sud-africain des années 60 et 70, également connu sous le nom de « Mbaqangwa », et dont Miriam Makeba fut l’une des ambassadrices. Ce genre, mêlant voix et rythmes traditionnels et influences occidentales, né dans les ghettos noirs sud-africains créés par l’apartheid à l’instar de Soweto, situé au Sud-Ouest de Johannesburg, a pu franchir les frontières du township grâce à Paul Simon, qui mit la mbaqangwa à l’honneur dans son album « Graceland » sorti en 1986. Ce premier volume intitulé « Township Sounds From The Golden Age Of Mbaqangwa », dont les morceaux ont été méticuleusement réunis par Duncan Brooker et Francis Gooding, poursuit ce précieux travail en nous faisant découvrir la puissance et la jovialité de ce son singulier, empruntant au jazz, au rock et au funk, tout en conservant l’authenticité de ses racines. Vingt titres qui nous plongent dans la résistance des townships au travers des compositions d’artistes emblématiques comme Simon « Mahlathini » Nkabinde, surnommé « the Lion of Soweto », ou The Mahotella Queens, mettant en exergue la force des chœurs féminins, l’énergie redoutable des cordes et la vigueur des percussions. Vingt titres qui finissent par nous coller une irrémédiable envie de nous déhancher par la vitalité qu’ils dégagent. « Next Stop Soweto » démarre donc sur les chapeaux de roues avec ce premier volume, restituant à merveille l’histoire de la mbaqangwa grâce à la formidable vocation d’archéologue musical de Strut Records, et présageant le meilleur pour la suite de la série, dont les deux prochains volets devraient être consacrés à la soul, au funk et à la scène jazz sud-africaine. A guetter dans les bacs à partir du printemps.

Plus d’infos ici

Disponible sur
itunes27

À lire ou écouter également:

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire