Nervous Cabaret – « Drop Drop »

Drop Drop[Album]
10/09/2007
(Naive/Naive)

Versez dans un shaker une larme de Tom Waits, une bonne rasade du No Smoking Orchestra, un soupçon de Joy Division, un zest de Captain Beefheart, une lampée de Arno, saupoudrez de Talking Heads et vous obtenez un cocktail du nom de Nervous Cabaret, aussi explosif pour certains qu’il sera imbuvable pour d’autres

Les New-yorkais reviennent en effet avec un deuxième album, encore une fois trop personnel pour faire l’unanimité. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Nervous Cabaret ne caresse pas les auditeurs dans le sens du poil. Leur musique est pourtant on ne peut plus épidermique, essentiellement axée sur la pulsation (le groupe joue avec deux batteurs), s’inspirant beaucoup de l’énergie cuivrée des Balkans revenue en vogue ces derniers temps (Beirut, Gogol Bordello, 17 Hippies…). Le chanteur Elyas Khan hoquette comme le David Byrne de la grande époque, tandis que le reste du sextette construit une sorte de post-punk volontairement bancal qui ne manquera pas d’interloquer les amateurs de musiques bien formatées

Si la qualité d’exécution du groupe n’est certainement pas à remettre en cause, il manque peut-être la petite étincelle qui permet de transcrire la folie des concerts (qu’on imagine sans mal hauts en couleurs) sur une galette à déguster dans son salon. On aura par exemple besoin de plusieurs écoutes avant de pouvoir se raccrocher à quelques mélodies insidieuses (le joli « Break In Violence » d’ouverture, « The Toast », « Flame Girl », « Everything Matters »…) qui nous seront quand même bien utiles pour traverser cet album sur toute sa longueur sans trop se perdre en route. Ce disque ne manque pas de bonnes idées, il en a même sans doute trop par morceau, ce qui au final finit par brouiller les cartes. Comme un tableau surchargé qui ternit le joli motif de départ. Dommage car l’univers du groupe nous laisse penser qu’il y aurait matière à creuser… Peut-être sur un prochain opus plus élagué

On conseillera éventuellement cet album aux fans des groupes cités en début de chronique ou plus particulièrement aux aficionados du balkan rock. Les autres feraient probablement mieux de commencer par tester Nervous Cabaret sur scène pour appréhender le disque à sa juste valeur..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire