Ned – « Rien, Merci »

Rien, Merci[Album]
08/12/2005
(Sk Records/Autoproduit)

Quoi d’autre que la foi et la passion peut avoir poussé Ned à proposer généreusement son rock déjanté depuis maintenant huit ans? Car ce ne sont pas ses quelques splits, ni son premier album, et encore moins ses nombreuses visites à l’étranger qui lui auront permis de se faire un nom sur notre beau territoire, si doué pour fermer les yeux sur son propre capital artistique lorsque celui-ci ne répond pas aux quotas et formatages en règle. Mais, tout pousse à croire que Ned s’en contre fout, et continue sa route le sourire au coin des lèvres en s’estimant préservé. « Rien, Merci » est donc sûrement le titre de ce nouvel album, tout sauf commercial, qui pouvait le mieux lui aller. Enregistrés à Zagreb, ces onze titres n’ont effectivement rien à voir avec les souhaits des maisons de disque. Sûrement parce que 99% de la population ne sait même pas que ce genre de rock peut exister. Ici, l’énergie, la mélodie, la déstructuration, la cacophonie, la déglingue, la maîtrise et la bidouille se sont données rendez vous, histoire de rendre complètement cardiaque l’auditeur habitué aux chemins musicaux bien établis. Oui, celui-ci pourrait bien succomber aux excellents « 44 Percent », « Il Vaccino », « Voices In The Sink », et « Brutal Bikini », quelques échantillons les plus accessibles de cette recette à chaque fois imprévisible, ou nous envahit cette sensation de marcher un pied sur la terre ferme l’autre sur un fil, avec le précipice qui nous guette. En gros, Condense, Mc Lusky, Fugazi et Shellac sont dans un bateau, le mélomane tombe à l’eau, et Ned fait résonner son rire sadique, bien heureux de sa mission accomplie..

En écoute

1. Le Morceau Du Chat     
2. 44 Percent     

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire