Näo – « Näo »

Näo – « Näo »

nao180Album
(Jarring Effects)
18/06/2012
Electro rock indus

Mieux vaut tard que jamais. Un dicton qui vaut pour Näo, entité musicale créée il y a dix ans par Pierre André Pernin (ex-Neofit et Incomplet Sound System) quand le bisontin a décidé de céder, seul, à ses envies d’electronica et d’ambient jusqu’à les concrétiser pour le compte de « Picture This If You Will », un premier disque dont la finesse et l’inspiration n’ont pas manqué de se faire remarquer chez les plus initiés. Chez Ez3kiel notamment, influence assumée de notre homme qui ne pourra définitivement plus la contredire une fois l’écoute de son deuxième album achevée. Et pour cause, en s’offrant désormais les services d’un batteur et d’un guitariste pour maximiser son impact et accentuer pour de bon son penchant rock, noise et indus, en optant pour des ambiances généralement sombres, pesantes et mélancoliques, tout en restant fidèle à une certaine finesse, Näo marche définitivement sur les pas de ses ainés tourangeaux (« Glad »). Mais pas que puisque Amon Tobin ou Aucan sont aussi quelques uns des noms que Pernin aime voir accolés à sa musique quand il s’applique à redonner un peu de crédit à une electro rock dont la simple énonciation est presque devenue vulgaire. C’est pourtant bien de cela dont il s’agit majoritairement ici, quand il ne se cantonne pas qu’aux machines sur « Calibrate » et « Killing Time », deux titres comme rescapés du passé. Pour le reste, Näo adresse avec systématisme une déferlante de rage contenue dont la simplicité le condamnerait presque à la banalité si une redoutable efficacité ne s’invitait pas également dans le débat. Nettement moins voué à une écoute domestique que son prédécesseur, ce deuxième album éponyme nous promet à nous déflagration sur déflagration (« Ilogic », « Nope », « Imago », « Mechanical »), et à Näo de s’imposer là ou il est le plus à son aise: sur une scène, devant un public réceptif, prêt à se laisser habiter par une musique qui trouve le juste équilibre entre la fragilité et la puissance. Point de révolution donc, juste une somme de petits plaisirs simples toujours bons à prendre.

itunes33

En écoute

En écoute intégrale