Mummy Fortuna’s – « Born Of Man And Flies »

Born Of Man And Flies[Maxi]
11/11/2002
(Lex/Pias)

Nous sommes désormais habitués aux petites trouvailles de Lex, sous division hip hop de Warp, devenu aussi incontournable car gage de qualité que son parrain. Cette fois, c’est au tour de Mummy Fortuna’s Theatre Company, duo de Brighton, d’être présenté au public exigeant de la scène hip hop avant gardiste

Ce premier maxi comprend deux morceaux issus d’anciennes démos du duo et deux nouvelles compositions. Ce « Born Of Man And Flies » débute sur « The Evaporation Of Manmade Angles With Bodies Of Condensation » à la version très proche de ce que peut faire le crew Anticon avec un sample de piano superbe et mélancolique appuyé par un beat massif et régulièrement précipité. Cependant la comparaison avec la fine équipe californienne ne s’arrête pas là puisque le flow du Mc s’apparente dangereusement avec celui de Sole mais, passé ce petit bémol, on doit avouer que nous avons là une future perle du hip hop anglais. Le plaisir continue à l’écoute de « Sorry », morceau instrumental, ou une guitare émet quelques notes sombres sur lesquelles viennent se poser un sample de voix qui l’est tout autant et un beat décalé et claquant. La deuxième face comprend « The Cerulean Lamb/Spider Jays » rappelant encore plus le flow rapide de Sole que le précédent. La version débute sur une ligne de piano s’évaporant peu à peu sous un beat accessible montant progressivement en intensité pour devenir des plus massifs. Enfin, cette première sortie discographique du duo anglais s’achève sur le sombre et instrumental « Rain By High Lantern » qui montre que les Mummy Fortuna’s Theatre Company peuvent se révéler également de très bons concepteurs

Voilà un premier maxi plutôt convaincant et annonciateur d’un futur album qui, on l’espère, sortira cette année. Si il sonne le glas de l’équivalence européenne d’Anticon, le duo n’en reste pas moins intéressant et possède sa propre identité musicale à défaut d’avoir un flow qui ne demande qu’à être plus personnel. En tous les cas, la scène hip hop anglaise s’enrichit d’un nouveau groupe incontournable et d’un label qui offre une alternative intéressante au monopole Big Dada

Ecoutez un extrait sur le site Warp

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire