Mr. Muthafuckin eXquire – « Lost In Translation »

ex180Album
(Mishka)
11/09/2011
Hip hop

En cette fin d’année, New York semble lentement sortir de sa torpeur, se replaçant lentement sur la carte du Hip Hop américain grâce a une poignée de MC singuliers qui font souffler un vent frais sur une grosse pomme à la peine ces derniers temps. Mr Muthafuckin eXquire est l’un d’entre eux. Ce rappeur de Brooklyn débarque armé d’une mixtape foisonnante de mille trésors, dévoilant une personnalité à placer entre la schizophrénie d’un Kool Keith, l’étrangeté d’un MF Doom, et la crasse nauséabonde du défunt Ol’ Dirty Bastard.

Entouré de quelques producteurs connus qui ont fait les beaux jours de l’underground New-Yorkais (Necro ou EL-P notamment), le MC évoque avec un art du storytelling déroutant, des sujets tous plus différents les uns que les autres. « Huzzah », avec son synthé paranoïaque, véritable ode à l’alcoolémie, s’accompagne d’un remix savoureux, assorti d’une pléthore d’invités prestigieux ou l’on retrouve le patron de (feu-)Def Jux et les doux allumés de Das Racist. « Chicken Rock Spot » fait l’apologie de la volaille, soutenu par un EL-P ravi d’être de la fête, réutilisant d’ailleurs l’une de ses productions pour l’occasion. Mais, même si ce versant délirant fait le métier à travers des productions psychédéliques, l’ambiance sait aussi se faire plus intimiste, le temps de morceaux plus mélancoliques, comme « I Should Be Sleepin’ » et sa touche jazzy, « Nuthin Even Matters (Regrets) » ou, à travers un texte introspectif, le rappeur revient sur son parcours douloureux, ponctué de regrets et de gâchis, ce disque prenant alors pour lui des airs de petit triomphe.

Malgré une indigestion inévitable provoquée par certains morceaux, cette mixtape présente bien des qualités: Mr Muthafuckin eXquire y dresse un portrait de lui-même, se brossant avec dérision, sans oublier par moments d’évoquer des variations plus graves au sein de sa petite vie. A travers cette humble entreprise, c’est toute une époque qu’il convoque devant nous, rappelant cette scène underground new yorkaise jadis si prolifique. Grâce à de tels personnages, c’est tout une ville qui peut définitivement se réveiller et retrouver son aura perdue.

En écoute


À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire