Mr Cooper – « Amongst Strangers »

Amongst Strangers[Album]
04/09/2006
(Wimm Recordings/Differ Ant)

Il y a des disques comme ça pour lesquels vous vous bénissez d’avoir eu la bonne idée de les poser dans la platine… Pourtant, cette fois-ci, rien ne nous y encourageait vraiment: un nom quelconque, un artwork plutôt sobre, notes de pochette minimalistes (les morceaux ne sont titrés que de leur numéro de plage…), label inconnu au bataillon… Moins d’une minute aura cependant suffi à nous convaincre qu’on avait là affaire à un grand album

Mr Cooper signe 12 titres d’un hip hop instrumental de très grande classe, beaux sans être nécessairement tristes, et surtout qui s’écoutent d’une traite (vu que les morceaux ont l’intelligence d’être assez courts, comparés à la moyenne du genre…). Ca méritait bien quelques recherches dans les méandres de la Grande Toile

Il apparaît ainsi que le monsieur est un jeune Anglais, vivant à Brighton (comme Bonobo, c’est bon signe!). En 2002, notre homme aurait sorti un EP sur Lex Records, « Born Of Man And Flies », aux côtés d’un certain Sketch et sous le nom de Mummy Fortuna’s Theatre Company. Il lui aura donc fallu près de quatre ans pour réaliser ce premier album solo, paru sur le label japonais Wimm Recordings

Quatre ans pendant lesquels ce diplômé en philosophie aura eu tout à loisir de s’imbiber d’influences diverses allant de la littérature au cinéma en passant par le hip hop, la musique électronique et le post-rock. Mr Cooper cite en effet aussi facilement Albert Camus, Autechre, David Lynch, George Orwell, Godspeed You Black Emperor, Stanley Kubrick, Brian Eno, Buck 65, Boards Of Canada, Orson Welles, Vincent Gallo ou Park Chan-Wook parmi les inspirations de ce « Amongst Others »

Et on ne peut pas lui enlever que son premier album dégage une forte intensité cinématographique. On pense aussi aux derniers travaux de Boom Bip, aux débuts de Dj Shadow, parfois à Tortoise, d’autres à Four Tet puisque la guitare joue un grand rôle dans ce disque… Difficile en tout cas de sortir un morceau plutôt qu’un autre tant l’album est cohérent et homogène, sans pour autant sombrer dans la répétition. Ce « Amongst Others » s’écoute vraiment du début à la fin sans qu’on ait une seule fois envie de zapper un titre. On ne se souvenait presque plus qu’il existait de tels disques..

Pour faire bref et parlant, Mr Cooper mériterait largement de récupérer tous les déçus du nouveau Dj Shadow… Presque de quoi être disque d’or, donc… A découvrir absolument!

En écoute

1. Six     
2. Eight     
3. Ten     

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire