Mount Eerie – « Wind’s Poem »

mount180Album
(PW Elverum & Sun)
17/08/2009

Ce n’est pas la première fois qu’on vous le dit, ce mec est barge… Après s’être enfermé pendant des semaines dans une cabane lors de l’hiver 2002/2003 pour « Dawn« , Phil Elverum, puisant depuis toujours son inspiration dans les éléments de la nature, a cette fois voulu faire parler le bruit du vent dans les arbres. En effet, « Wind’s Poem », son véritable troisième album après moult projets parallèles, est le résultat de deux ans passés à l’extérieur de sa maison, à l’orée des bois plus exactement, pour mettre sur bande quelques chansons lugubres censées traduire l’atmosphère sombre et pesante qui règne dans les bois une fois la nuit tombée. Pour cela, Mount Eerie a quelque peu chamboulé son instrumentation typique de folk triste pour lui préférer des déluges de distorsion, de synthés et de basse, ouvrant sur de nombreux passages intenses et bruitistes (« Wind’s Dark Poem », « The Hidden Stone ») desquels parviennent néanmoins à s’échapper quelques breaks épurés dévoilant son talent mélodique (« The Mouth Of Sky », « Something », « Lost Wisdom Pt2 »): sa façon à lui de mettre en musique cette alternance d’orages et d’éclaircies, et d’en appeler au black métal, même si les adeptes du genre ne trouveront évidemment aucune satisfaction à venir se perdre dans les méandres de cet esprit musicien à la fois pur et tordu. Les autres, notamment ses fidèles aficionados charmés depuis toujours par cette voix rappelant encore Markus Acher (The Notwist), savent à quel point ils ont encore l’assurance de trouver quelques rayons de soleil au sein de cette pesante noirceur, quand la nature veut bien laisser ici quelques moments de répit à l’homme: « My Heart Is Not At Peace », « Wind Speaks », « Summons », et « Stone’s Ode », tous surclassés par l’énorme « Between Two Mysteries », véritable coup d’éclat de cet album. A concept particulier, disque particulier. Grâce à cette constante atypie qui lui a déjà permis de sceller son fauteuil parmi les songwritters les plus captivants de sa génération, Elverum resserre les boulons avec ce nouvel enregistrement encore et toujours destiné aux amateurs de musique triste.

Achetez sur:
itunes6

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire