Motorama – ‘Dialogues’

Motorama – ‘Dialogues’

Album / Talitres / 21.10.2016
Cold wave chaude

Après un premier opus autoproduit passé quasi-inapercu, Motorama s’était révélé au grand public en 2012 grâce au très beau et polissé ‘Calendar’. L’année dernière, le quatuor russe revenait à ses influences cold-wave avec ‘Poverty’, plus dépouillé dans la veine de ses idoles Joy Division. Soutenu par une solide fan base, le groupe affirme aujourd’hui son style avec un album un peu kaléidoscopique, qui sonne comme un doux mélange de ses trois prédécesseurs.

Le sentiment est toujours le même : une mélancolie très légèrement dansante, portée par des sonorités pures qui réussissent l’exploit d’être constamment sur le fil entre énergie et dépression, entre chaud et froid, sans jamais être tièdes. ‘Dialogues’, toujours chez l’excellent label bordelais Talitres, suit donc entièrement cet esprit, agrémenté d’une jolie pochette ambiance ‘paradis perdu’. Le premier single ‘Tell Me’ placé en deuxième position est très réussi. Il n’est d’ailleurs pas sans rappeler les oscillations de Future Islands, l’expressivité en moins. Cette retenue, qui semble bien être le maître-mot de Motorama, confère à ses chansons un sentiment d’intimité assez mystérieux et séduisant. La vaporeuse ‘Above The Clouds’ ou la romantique ‘Deep’ reflètent bien ce ‘bonheur d’être triste’. ‘I have never been so happy before‘ gémit sur ‘Loneliness’ Vladislav Parshin, plus charismatique que jamais, d’une voix au bord de la cassure comme si notre ami chantait constamment les larmes aux yeux.

Malgré quelques titres moins convaincants (‘Hard Times’, ‘Sign’), ‘Dialogues’ est certainement son album le plus réussi en terme d’arrangements et de composition. Une section rythmique plus chaude et carrée, des guitares incisives, des effets de réverb bien maîtrisés. Les instruments semblent aujourd’hui mieux s’écouter, mieux jouer ensemble, comme sur la fin du disque, véritablement subtile (‘Someone Is Missed’, ‘Reflection’, ‘By Your Side’). Motorama nous montre aujourd’hui un visage abouti, une identité sonore reconnaissable. A lui ensuite de ne pas s’y complaire, et de se renouveler.

‘Tell Me’, ‘Above The Clouds’, ‘Reflection’


No Comments

Post A Comment