Motor City Drum Ensemble – « Dj Kicks »

motor180Album
(!K7)
04/07/2011
Electro

En écoutant les productions de Danilo Plessow – en particulier « Raw Cuts », série de haute voltige entre techno soulful et dance music remplie de funk – on se dit que lui confier des platines est certainement une bonne idée. Même si bon producteur ne rime pas toujours avec bon DJ, Motor City Drum Ensemble fait honneur au nom « DJ Kicks », autre série globalement culte, notamment à ses prémices. S’enfermant peu à peu dans le piège du DJ set sans intérêt et juste pour taper dans l’actu, la collection remonte ici la pente, et revient aux préceptes de base: donner carte blanche aux invités, qu’ils soient DJs, producteurs ou simplement selectors. C’est donc aujourd’hui Motor City Drum Ensemble qui s’y colle en ne fuyant pas les principes que tout le monde attend aujourd’hui d’un mix, à savoir jouer ce qu’on aime avec fluidité et éclectisme, peu importe l’époque. Ainsi, Sun Ra ouvre les portes sur le cosmos pour laisser entrer la soul poussiéreuse de Electric Wire Hustle se laissant peu à peu imbiber par le dub minimal de Rhythm & Sound. On a vu pire entrée en matière. Grâce à des enchaînements mûrement réfléchis, cet homme de goût captive dès les premiers instants, pour installer une ambiance classieuse, avec notamment Tony Allen et sa batterie, imbriqués de main de maître dans ce dub rémanent avant de se laisser piétiner par les chaussons du vétéran house Peven Everett. Techno, funk, house, soul, afrobeat ou free jazz se tiennent alors la main en toute cohérence, et les bons morceaux jaillissent des bacs de Plessow en faisant briller l’air environnant. Motor City Drum Ensemble plonge à la fois la main droite dans sa caisse « classiques » (Mr Fingers, Robert Hood), et la gauche dans celle des pépites bien enfouies (le funk mutant de Stone, la house nuageuse de Latecomer, l’afro-jazz libéré de Timo Lassy). Et comme un bon DJ est un DJ qui ose, le nôtre n’hésite pas à envoyer quelques clins d’oeil inopinés, comme cette étrange pièce spatiale d’Aphex Twin ou ce morceau mi-techno mi-classique de Philippe Sarde créé à partir d’une B.O. De César et Rosalie… Tout cela sans oublier le traditionnel morceau inédit, une obligation pour le DJ qui livre ici une deep house élégante (« L.O.V.E. ») au service d’un disque qui l’est tout autant…

En écoute

« L.O.V.E. »

Tracklisting

01. Sun Ra – Door To The Cosmos
02. Electric Wire Hustle – Again (Scratch 22 Remix)
03. Rhythm & Sound – Mango Drive
04. Tony Allen – Ariya
05. Peven Everett – Stuck
06. Bad Jazz Troupe – Breakdown Treat (Dusty Rework) (MCDE Edit)
07. Mr. Fingers – The Juice
08. Rick « Poppa » Howard – Can Your Love Find Its Way (Club Vocal)
09. Stone – Girl I Like the Way That You Move (Dub)
10. Fred P – On This Vibe
11. Creative Swing Alliance – Don’t Forget Your Keyz
12. Geraldo Pino & The Heartbeats – Black Woman Experience
13. Philippe Sarde – Le Cortège Et Course
14. Robert Hood – The Pace
15. Loose Joints – Pop Your Funk (Vocal Version)
16. Arts & Crafts – I’ve Been Searching (Walter Gibbons 12-inch Mix)
17. Motor City Drum Ensemble – L.O.V.E.
18. Aphex Twin – Actium
19. Recloose – Cardiology (Isolée Mix)
20. Latecomer – Cosmic Cart
21. Timo Lassy – African Rumble
22. James Mason – Sweet Power, Your Embrace

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Motor City Drum Ensemble – « Dj Kicks »

  1. Thomas / Second Guesser 3 août 2011 à 9 h 24 min #

    One of my favorite producer so far

Laisser un commentaire