Monkey3 – « 39 Laps »

39 Laps[Album]
04/12/2006
(Buzzville/Differ Ant)

C’est en 2000 que Monkey3 se forme à Lausanne et se lance, après de longues jam-sessions, dans l’enregistrement de son premier album éponyme, accueilli unanimement par toute la presse musicale sensible au registre stoner. Car c’est bien dans ce créneau, avec une réelle personnalité en prime, que le quatuor helvète (au sein duquel se cache quelques musiciens de Shovel) évolue, rejoignant pour le coup des formations de la trempe de Pelican, voire même Isis en poussant légèrement plus loin. Fort de cette première expérience payante, Monkey3 s’est donc enfermé dans un chalet de sa Suisse natale pour y mettre au monde ce « 39 Laps », deuxième opus de six longs titres aux couleurs progressives, enrichis de bribes electro, intenses et planants. Il en ressort une maturité incontestable, soulignée par des titres d’une complexité évidente, mais toujours écoutable, qui fait qu’on ne se lasse absolument jamais, bien que ce « 39 Laps », comme son prédécesseur, soit entièrement instrumental. Question de talent. Car Monkey3 plante le décor de son univers personnel, mais n’en oublie jamais l’auditeur, qu’il balance entre passages d’une force destructrice, murs du son, et quelques breaks plus légers (« Driver », « Je Et Bikkje »), tout en privilégiant la mélodie, fil conducteur incassable tout au long de cet album. À cela, si « Last Moulinao » nous laisse un peu de répit (et encore!), il sera la seule exception de ces six morceaux, les autres (notamment l’énormissime « Jack ») nous maintenant à terre sur le chemin tout tracé d’une bétonneuse. Et quand on se voit offrir une telle adaptation du classique « Once Upon A Time In The West » de Morriconne par Monkey3, on se dit que ces quatre Suisses n’ont pas fini de nous surprendre. Avec « 39 Laps », l’heure d’une belle révélation vient de sonner..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire