Molecules 5 – « A Brand New Hub III »

A Brand New Hub III[Album]
31/03/2007
(Sous Le Manteau/Autoproduit)

Si la promotion de galettes via le net a connu une envolée nette en 2007, avec notamment les initiatives de Saul Williams et Radiohead pour leurs derniers albums respectifs, beaucoup d’artistes n’ont pas attendu les coups d’éclat de ces géants musicaux pour faire partager leur son gratuitement sur la toile, dans la lignée de la tradition « DIY »… C’est d’ailleurs le cas du collectif nantais underground Molécules 5 (dont le label Sous Le Manteau porte bien son nom), formé à l’origine par cinq mordus de dub-electro qui ont choisi de mettre leur troisième compilation, « A Brand New Hub », en téléchargement gratuit sur leur site depuis mars dernier (notons tout de même que les âmes les plus généreuses – et qui ont surtout envie de soutenir le peu qu’il reste des labels alternatifs indépendants, peuvent également acheter l’album en version « deluxe »…)

Plutôt que Molécules 5, le crew pourrait néanmoins s’appeller « Molécules 12 », cette première galette réunissant non pas cinq mais douze artistes qui n’hésitent pas à mettre leur créativité débordante au service d’un combat commun: la lutte contre les « monoculturalismes » sous toutes leurs formes. C’est donc dans un « mouvement de libération des oreilles françaises » que les musiciens privilégient l’alternative des métissages musicaux expérimentaux, dans lesquels l’audace est souvent de mise..

Une chose est sûre, les Molécules 5 nous offrent ici un voyage qui ne laisse pas insensible, aussi irritant qu’esthétique. Dans cette compilation hybride, les sons vivent et mutent, sous la forme d’effusions résolument électroniques, volontiers lancinantes et corrosives (dans le strident et saturé « Level One » de Dubradian, homme-machine du groupe electro-dub Zaruts, ou dans le tranchant « Smooth ??? » de Guillotine, anxiogène à souhait…), ou teintées de jungle originelle dans le très bon « Rollin’ Buds » de Doctor H. Au détour de quelques expérimentations poussées à l’extrême (de l’épileptique « Détords-moi » de Neandertal, guitariste du groupe de post-rock Lokka, aux influences noise grinçantes et novatrices de l’inédit « Light Is So Nice » de Mashiro), l’electro des Molécules 5 sait aussi se faire plus douce et mélodique, comme dans l’apaisant « Clinamen » d’Itzamna, dans l’organique « Me Falta » d’Afous Afous, sorte de gestation sonore lente et douloureuse, ou dans le hip-hop dub électrifiant du « Spatial Immersion » de Moziah, talentueusement remixé par Pr Psygrooves dans des cordes plus trip-hop. Comment ne pas mentionner pour finir le merveilleux « Wogeny Dub » d’Alexo, subtil mélange de dub et de chansons traditionnelles éthiopiennes, enchanteur et déboussolant. Vous l’aurez compris, « A Brand New Hub » volume III est une fois de plus le fruit d’un partage et d’un mélange, inscrit dans une quête de sonorités nouvelles puissamment créatrice, et engagée sans relâche dans la défense d’un art désintéressé. Plus qu’une simple compilation de titres, ce troisième projet des Molécules 5 est un album-concept désinhibé qui éprouve et remue, libérant talentueusement les sons de toute catégorie enfermante et figée. Avec tout ça, que ceux qui auraient de bonnes raisons de ne pas se précipiter sur le site des Molécules 5 se manifestent..

Ecoutez un extrait ici

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire