Mocky – « In Mesopotamia »

In Mesopotamia[Album]
01/02/2003
(Gomma/Musidisc)

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Mocky est loin d’être un novice dans le monde musical. Après avoir officié en tant que bassiste au sein de Talvin Singh, il s’impose en tant que producteur incontournable de l’underground et cette renommée le mènera jusqu’à une soirée Solid Water ou il fera la rencontre du label Gomma pour ne plus le quitter. Depuis, certains auront pu l’apprécier aux côtés de Peaches ou Gonzales (que l’on retrouve sur « Heavy Shit ») ou encore des Puppetmastaz. L’heure est donc venue de proposer son propre album, « In Mesopotamia », mêlant avec habileté rap old school et approche expérimentale

Dés les premières notes de cet album produit en collaboration avec J.D. Slazenger (son alter ego), on reconnaît cette approche artistique un peu loufoque qui lui a sûrement permis de se connecter avec des artistes tels que Gonzales. Les sonorités de cet opus s’avèrent un chouilla naïves, et poussent à la déconnade tant l’humour et le second degré semblent faire totalement partie du concept. « Sweet Music » reste le tube de ce long format puisqu’il a parcouru la planète entière jusqu’à servir de bande son à des défilés de mode dans plusieurs endroits d’Europe. Le beat y est electro hip hop et le flow légèrement chanté comme pour contraster avec « Munky C Munky Do » à la tournure beaucoup plus old school et pointue (tout comme « Wop Wop »). On peut parfois reconnaître des similitudes avec des artistes comme Ark (« J.D.’s Theme »), ou d’autres plus downtempo (« You’re Not Crazy », « Show Me That You’re Mine ») voir drum n’bass (« We Got The Vibe », « All Alone »)

Un premier album qui présente au monde électronique un artiste qui s’apprête à jouer sur la surprise à chacune de ses sorties discographiques. On pourra peut être reprocher à ce « In Mesopotamia » d’être un peu trop plat, de manquer d’un minimum de relief. Certes le délire est captivant lors des premières plages mais peut vite devenir fatiguant pour des oreilles peu habituées à ce genre de trip. Pour le public Gonzales d’abord, pour les autres ensuite

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire