Mochipet – « Microphonepet »

Microphonepet[Album]
24/03/2008
(Daly City/Differ Ant)

Plutôt du genre hyperactif ce Mochipet! Après avoir fait une entrée fracassante sur la scène electro hip hop avec « Disko Donkey » en 2006, et « Girls Love Breakcore » en 2007, qui révélaient tous deux des collaborations synonymes d’une certaine crédibilité (Ellen Allien pour le premier, Otto Von Schirach pour le second), le californien enfonce le clou avec ce nouveau disque, en tenant fermement par la main ses deux styles de prédilection. Et il ne les lâchera jamais, emmenant constamment l’un là ou l’autre le conduit, nous brinquebalant par la même occasion, sans même qu’on se rende compte que certaines de ces versions remontent jusqu’à 2003. Comme une nouvelle preuve que, il y a cinq ans, Mochipet avait déjà un train d’avance. Un train dans lequel une pléiade de Mcs semble heureuse de s’installer confortablement aujourd’hui. Car, non seulement « Microphonepet » bénéficie de productions abouties, aligne des titres d’une efficacité redoutable, mais peut également se vanter de featurings qui l’élèvent encore un peu plus au rang des surprises de ce début d’année, et contredisent cette habituelle pratique de compenser une médiocrité musicale par une vitrine flamboyante. Ici, Mochipet vous attrape par le bras dés que « Tangle » donne le rythme, et ne vous le lâche qu’une fois achevé ce vingtième et final « Do What You Feel », un brin daté mais généreux. Entre temps, on aura eu droit à une véritable démonstration de hip hop groovy (« A Beat Never Forgets » feat Giant Elephant, « The Graduate » feat Dubphonics, « Ride On » feat Raashan des Crown City Rockers) parfois couplée avec une violente et tout aussi jouissive débauche d’énergie grime, grindcore ou breakbeat qui, selon la tonalité en question, sied à merveille à Jahcoozi (« Girls And Boys And Toys »), Dopestyle et la clique Hieroglyphics (« We Put It Down », « Mr Malase »), ou Meanest Man Contest (« Sharp Drest »). Au milieu d’une telle orgie de beats et de rimes, c’est sans conteste « Banana Split » (feat Living Legends), « Hope Again » (feat Mykah9) qu’on écoutera à un volume démesuré, histoire que ces basses viennent nous retourner les tripes, et que le moindre détail dont raffole Mochipet fasse son effet. C’est alors qu’on se rappelle que tout ce contenu n’est plus forcément très jeune, et que nos tympans prennent la fuite à la simple pensée d’un prochain album qui promet de sévèrement claquer

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire