Mochipet – « Disko Donkey »

Disko Donkey[Maxi]
22/01/2007
(Daly City/Import)

Encore peu connu par le plus grand nombre, Mochipet ne cesse pourtant de traîner ses guêtres sur la scène electro. En effet, David Wang, de son vrai nom, n’en est pas à son coup d’essai, possédant déjà derrière lui quelques productions pour des labels aussi prestigieux que BPitch Control ou Tigerbeat 6, des tournées en compagnie de Coldcut, Carl Craig, Kid 606, Ellen Allien, DnTel, Modeselektor, Abstract Rude ou Meanest Man Contest, pour n’en citer que quelques-uns tant la liste est longue. Aujourd’hui, le californien possède son propre label (Daly City Records) sur lequel il sort son tout dernier essai en date, un « Disko Donkey » hésitant entre les formats album et maxi puisqu’il comprend neuf titres originaux (dont un prélude) suivis de cinq remixes. Si par le passé, Mochipet a autant travaillé avec des artistes electro que hip hop, exploré des univers musicaux aussi accessibles qu’inconnus, il accouche cette fois de ce qui est certainement le disque le plus dansant de la discographie. Peut-être même plus qu’il ne s’en sentait capable. La preuve dés l’entame de cet opus avec ce « Robot Girl », proche d’Ellen Allien, une évidence puisque la belle Allemande, aussi multicarte que Mochipet (production/chant/deejaying/label), participe activement au titre et contribue à en faire un des plus réussis de cette galette. Mais, une fois seul, le californien lui tient la dragée haute avec un « Woody Guthrie » au chant rappelant parfois Tiga. La suite sera toute aussi bonne et variée: « From Bedroom To Bass Bins » lorgnant plus vers la techno, « Quills » et « Disko Donkey » se montrant plus expérimentaux et déstructurés. Seul faux-pas, un « Electro Ewok Village » qui aurait pu être un très bon titre electro s’il n’était pas gâché par ces nappes de synthétiseur indigestes. Un léger creux vite rattrapé lorsque Scissors For Lefty, groupe de rock anglais signé chez Rough Trade, se voit remixé par Mochipet. Bien que sans véritable surprise dans sa seconde moitié, nous retiendrons également de ce disque les bonnes revisites de Mochipet par Phon.o et Smash TV. Avec plusieurs cordes à son arc, David Wang semble insolemment réussir tout ce qu’il touche. On attend donc impatiemment une nouvelle salve, sûrement différente mais toute aussi jouissive

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire