Minimal Orchestra – « M O »

M O[Album]
04/12/2006
(Ozore Age/Pias)

Ils ont beau être français et faire de l’electro-jazz (pour faire simple), Minimal Orchestra n’a pas tant que ça à voir avec des groupes comme Cosmik Connection, UHT° ou Sayag Jazz Machine qu’on cite généralement à la tête de cette scène hexagonale. A la limite, on leur trouverait même presque davantage de points communs (d’intention, en tout cas) avec les Nantais de Gong Gong..

Le trio toulousain (claviers/machines, contrebasse, batterie) a quoi qu’il en soit dû pas mal user les disques de Squarepusher, Bugge Wesseltoft ou Jaga Jazzist ces dernières années. Comme eux, ils n’hésitent pas à concasser leur jazz avec des breaks electronica ou à lui insuffler une énergie très funk-rock. Si on devait aller leur chercher des références jazz plus classiques, ou du moins plus lointaines, mettons qu’on irait sans doute fureter du côté de Herbie Hancock ou de la fusion de Weather Report

Les douze plages de ce premier album éponyme laissent penser que Minimal Orchestra aura une bonne carte à jouer sur la scène électro française. Mais peut-être pas encore tout de suite… Non point que le groupe démérite à un quelconque niveau. Les idées sont là. La maîtrise aussi. C’est juste qu’il leur manque sans doute encore cet art du gimmick qui fait qu’on retient immédiatement un morceau (comme c’est le cas pour l’excellent « No Eggs », par exemple). Du coup, l’album en ressort presque trop linéaire. Un comble pour de la musique qui se veut justement pleine de ruptures de rythme..

Un défaut qu’on imagine malgré tout vite résorbé après une expérience de la scène plus poussée, vu que le groupe devrait quand même logiquement intéresser pas mal de programmateurs à l’aune de ce premier effort. A surveiller du coin de l’oeil, donc. Et rendez-vous au prochain album

En écoute

1. It Doesn't Matter     
2. Le Tissu     

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire