Millencolin – « Kingwood »

Kingwood[Album]
29/03/2005
(Burning Heart/Pias)

En bon pilier de la scène punk mélodique, les suédois de Millencolin rempilent chez Burning Heart bien que pas mal de majors leur aient couru après. C’est donc « Kingwood » qui déboule et qui s’inscrit dans la suite logique de « Home From Home », marquant déjà une orientation rock n’roll confirmée sur ce dernier opus. Mais ce n’est pas tout, le quatuor semble avoir gagné en énergie. L’escapade solo de Sarcevic aurait elle comblé le bonhomme et sa soif de chanson

Que l’on apprécie Millencolin ou non, il faudra avouer que le groupe a laissé dans son local de répétition tous les gimmicks du genre pour foncer sur l’efficacité en adoptant des compositions accrocheuses tout en étant simples. Finis les breaks à deux balles, les incursions ska ne sont que souvenirs de jeunesse. « Kingwood », c’est plutôt à fond sur le champignon sans tomber dans la précipitation et le simplisme à outrance. Alors parfaite cette nouvelle galette? Peut être pas quand même car les suédois ont encore quelques casseroles aux fesses qu’on ne parvient pas à totalement oublier. C’est donc avec un peu de recul et la mémoire courte qu’il faut aborder ce disque et se laisser prendre aux nombreux tubes qu’il contient. « Farewell My Hell », « Birdie », « Simple Twist Of Hate » baignent dans la boisson énergétique; « Cash Or Clash » rajoute une dose de fun supplémentaire avec son refrain rassembleur; et « Shut You Out », « My Name Is Golden » ou « Stalemate » marchent presque sur les plate bandes de Jimmy Eat World. Tous bien meilleurs que le single « Ray »

Les désormais vétérans du mélopunk, puisqu’une grosse poignée d’albums à leur actif, semblent donc retrouver ici une « seconde jeunesse » avec un « Kingwood » survolté mais pas has been qui relève une discographie devenue un peu ramollie ces dernières années. N’ayons pas honte de le dire: on n’a plus l’âge mais on adhère…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire