Mikal Cronin – ‘MCIII’

Album / Merge / 04.05.2015
Power pop

A l’instar de ses camarades de jeux (Ty Segall, Thee Oh Sees…) bien affairés avec le garage, Mikal Cronin dépoussière la power pop avec un troisième album logiquement intitulé ‘MCIII’. Diplômé de l’Institut des Arts de Californie section musique, le petit prodige maîtrise la quasi totalité des instruments présents sur ses disques, et en assure même l’écriture des cordes. Mais au-delà de sa virtuosité, c’est son sens mélodique qui impressionne au fil de onze morceaux qui vont à l’essentiel (un seul dépasse les quatre minutes), remarquablement bien écrits, et soutenus par une production fine qui évite le piège du gros son bodybuildé pourtant fréquent dans ce style.

De ‘Say’ et son déluge de cuivres final, aux tapis de cordes délicates de ‘Feel Like’, les arrangements sont variés et luxuriants, sans être indigestes. La deuxième face, elle, est proposée comme un ensemble concept inspiré de la solitude ressentie suite à son déménagement intervenu dans le cadre de ses études. Cronin y enchaine des morceaux hétérogènes, façon ‘Abbey Road’ des Beatles, ou les textes font ici le lien. A coups de grands écarts perpétuels entre ballades intimistes (‘I’ve Been Loved’) et rythmes soutenus couverts de grosses guitares (‘Ready’), le songwriter livre un album concis et émouvant de sincérité, qui fait parfois penser aux débuts des Foo Fighters sans toutefois sombrer dans le rock stadium. Malgré une mélancolie omniprésente, l’énergie est communicative, et le disque distille à chaque écoute une dose de bonne humeur bénéfique.

‘Made Up My Mind’, ‘Feel Like’, ‘Ready’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire