Micranots – « The Emperor & The Assassin »

The Emperor & The Assassin[Album]
01/04/2004
(Rhymesayers Entertainment/2 Good)

Fer de lance du défunt label de Bigg Juss (Subverse), nous désespèrions de retrouver un jour Micranots. Mais grâce à Rhymesayers et au très inspiré distributeur 2 Good, voici le retour du Mc I Self et de son Dj-Producteur Kool Akiem

Et si comme nous, l’aspect expérimental et brut de leur précédent opus « Obelisk Movements » vous avait emballé, alors ce « The Emperor & The Assassin » va vous terrasser. Rien que le premier titre, post intro, « Glorious », animera votre visage d’un sourire inattendu et votre tête bougera sans commande de votre part, comme répondant à un appel sub-conscient. En clair, saisi à vif, ça cogne, et ce n’est pas fini. Le repertoire de samples utilisés est des plus vastes, puisant dans le jazz, la soul, l’orient, et agrémentant le tout d’extraits de films de toutes origines (français, espagnols,…). Kool Akiem nous invite à un voyage sonore, utilisant mille et un sons à la manière d’un bruitiste. On nous raconte une histoire, et des titres tels que « Steel Toe vs. The Rookie » accompagné de Slug, « Heat », ou « Eight Days » sont un exemple de la diversité des styles de production ici présents. Quand on nous emmène dans une direction, c’est pour mieux repartir dans une autre, et l’effet produit est proche de celui provoqué à une époque par le « Funcrusher Plus » de Company Flow

Sans atteindre la maestria de l’album produit à l’époque par Bigg Juss, Mr Len et El-P, les Micranots jouent définitivement dans un registre proche de ceux-ci, expérimentant, effectuant des mélanges improbables. Tout en gardant un esprit résolument HipHop, ils osent un style tranchant, aussi bien musicalement que dans les textes, et surtout, apportent une grosse pierre à l’édifice du rap. Continuez votre prospection avec ce diamant brut éclatant.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire