Michael Kiwanuka – « I’m Getting Ready Ep »

kiwa180Ep
(Communion)
27/09/2011
Soul folk

Un peu de gueule et beaucoup de voix, c’est ni plus ni moins ce qui a permis à pas mal d’artistes de se faire entendre ces derniers temps, et par la même occasion à la soul – version chanson et acoustique – de retrouver sa place au soleil. Avec plus ou moins de naturel et d’aisance. Du coup, face à ce ras de marée savamment orchestré par les labels les plus opportunistes du monde, méfiance et overdose se tirent la bourre quand un nouvel acteur vient toquer à la porte.

Le cas de Michael Kiwanuka aurait ainsi pu être traité rapidement si talent et charme n’opéraient pas dès que l’Anglais – d’origine ougandaise – chante ses premières rimes: un trait de personnalité qui se remarquait déjà en début d’année sur son premier Ep « Tell Me a Tale », et qui se confirme plus que jamais avec « I’m Getting Ready », au titre particulièrement approprié alors que son premier album est prévu dès mars prochain.

Là alors, on pourra se délecter plus longuement de cette soul à la fois belle, chaleureuse et nonchalante qui se délasse sur un tapis folk dans une confortable ambiance vintage, parfois poussée jusqu’à effleurer une certaine solennité religieuse, élans gospel obligent. Du coup, le bougre nous laisse particulièrement sur notre faim quand ces trois titres, soignés et authentiques, s’éteignent. Il faut dire qu’on se sentait plutôt à notre aise quand Kiwanuka nous y berçait de sa mélancolie délicatement portée par ses arpèges de guitare, ainsi que de discrets choeurs, cordes, et cuivres.

Encore injustement méconnu, Michael Kiwanuka n’a que vingt trois ans mais chante et compose déjà comme un daron. De ce fait, son premier opus « Home Again » lui promet une éclosion en grande pompe, celle qu’il ne manquera pas de flanquer au cul de ceux qui croyaient que la soul – dans ce qu’elle a plus d’intime et beau – prenait une voie sans issue. Rendez vous le 26 mars, et avant cela, début janvier pour un ultime Ep.

En écoute

Disponible sur
itunes9

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire