Mei Tei Sho – « Dance & Reflexion »

Dance & Reflexion[DVD]
16/10/2006
(Jarring Effects/Discograph)

Ce n’est pas sans une certaine tristesse qu’on apprenait au printemps dernier la fin programmée de Mei Tei Sho, c’est ovni musical que la France a vu naître en 1998 et qui, au fil des ans, n’a cessé de renforcer son empreinte au point qu’il a toujours été impossible de vraiment qualifier sa musique. Jazz, funk, electro, dub, afro rock, hip hop, soul sont savamment mélangés dans cette marmite dont le seul mot d’ordre est l’émotion. Car qu’on aime Mei Tei Sho ou non, on s’en souvient, surtout si on a déjà eu l’occasion de les voir sur scène, là ou la transe s’installe à condition qu’on y soit réceptif. Ce fut le cas pour nous et pour d’autres. Quel bonheur donc d’avoir droit aujourd’hui à un document saisissant, sorte de point final d’une carrière conduite avec une certaine atypie

« Dance & Reflexion » ne pouvait être plus complet. Un CD proposant plus d’une heure de ces titres interprétés au Transbordeur de Lyon reprend les meilleurs morceaux de la discographie des lyonnais. Ceux-là qu’on retrouve encore plus nombreux sur le DVD qui l’accompagne, réalisé par Stéphane Bloch (également auteur de « L’Opéra Des Loups » de Bérurier Noir), et qui fait tout l’intérêt de cette nouvelle sortie estampillée Jarring Effects. Car Mei Tei Sho avait déjà sorti un live il y a quelques années, mais jamais il ne s’était invité dans le salon des Français qui, enfin, pourront déguster ces treize titres, ces prestations scéniques ou la finesse, le groove, et l’énergie sont mariées comme rarement, et durant lesquelles on appréciera tout particulièrement le travail de lumière et l’imposante présence de Jean Gomis, chanteur de la formation

Mais, cerise sur le gâteau, Mei Tei Sho, qui revient lui-même sur sa carrière lors d’un sujet d’un quart d’heure, ne pouvait pas occulter deux des principaux souvenirs de sa courte vie. Le Lyon Calling Tour d’abord, tournée européenne de 23 dates sur 17 pays, qu’il partagea avec High Tone et le Peuple De l’Herbe, retracé ici durant vingt minutes à coups d’interviews, d’images live, d’anecdotes, de souvenirs et d’émotions partagées. Sandaleya ensuite: cette collaboration avec les Égyptiens de Ganoub, jusqu’à maintenant jamais diffusée auprès d’un large public, et qui se révèle aussi instructive qu’émouvante. Pendant près d’une heure, ces acteurs de deux générations différentes reviennent sur leur rencontre, leurs parcours à travers la France et l’Egypte, leurs difficultés de trouver une vraie osmose musicale entre deux mondes, deux cultures, et deux modes de fonctionnement particulièrement opposés. À ne manquer sous aucun prétexte

« Dance & Reflexion », incontournable faut-il le préciser, se veut donc la marque indélébile d’une carrière de huit ans qui prend fin, et qui annonce le début d’une nouvelle ère pour ces musiciens surdoués. En effet, Germain Samba (batterie) et Boris Kulenovic (basse), noyau dur originel, continueront sous le nom de Mei Tei Sho, mais avec d’autres musiciens, tandis que Sir Jean prépare son album solo, et que Kostia (guitare) et Eric Prost (sax) s’envolent vers de nouveaux projets. La vie continue, donc…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire