McLusky – « McLusky Do Dallas »

McLusky Do Dallas[Album]
25/03/2003
(Too Pure/Naive)

« Mc Lusky Do Dallas », deuxième album du trio gallois, sonnait il y a deux ans comme une révélation. Élevé à Shellac, Fugazi, Jesus Lizard et aux Pixies, le groupe balançait là un opus furieusement habité, ou tout est dégueulé dans une cacophonie parfaitement contrôlée. Le chant est autant parlé que hurlé, pleure aussi, la basse déborde, les guitares tournent en boucle et laissent s’échapper quelques riffs accrocheurs pour donner naissance à une grosse demi-heure de bruit. Pas étonnant qu’Albini se soit complètement retrouvé dans cette musique et l’ait ainsi fait sonner merveilleusement. Pas étonnant non plus, donc, que nous succombions les bras grands ouverts à ces testaments de rock n’roll brefs (peu dépassent les 2 mn 30) et compacts comme on en fait désormais trop rarement, sur lesquels plane un net sentiment de second degré. Du renversant « No New Wave No Fun », aux pixisiens « Collagen Rock » et « What We’ve Learned », en passant par le plus calme « Fuck This Band » inspiré par Fugazi et nous extirpant de cette frénésie sonore, ou les excellents « To Hell With Good Intentions », « The World Loves Us And Is Our Bitch » et « Gareth Brown Says », Mc Lusky fait ici une énorme impression en se révélant tubesque tout en jouant d’humour noir et de provocation. A l’écoute de ce « McLusky Do Dallas », croyez- moi, Sue Hellen va pouvoir picoler à souhait pendant que Jr prendra Bobby en levrette sur un tapis de barbelés… Mais ça, vous n’y assisterez qu’à la condition de ne pas déjà avoir été envoyé aux urgences psychiatriques les plus proches

En écoute

1. To Hell With Good Intentions     

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire