Masta Ace & MF Doom – « Ma Doom: Son Of Yvonne »

masta180Album
(Fat Beats)
17/07/2012
Hip hop

Sur le papier, tout semblait si alléchant. Pensez donc: Masta Ace, immense storyteller new-yorkais, auteur de classiques indétrônables tels que « Disposable Art » et « A Long Hot Summer » dont la qualité n’a d’égale que la confidentialité, associé ici à MF Doom, le rappeur au masque de fer qui se concentre tout au long de l’album sur son job de producteur. Seulement derrière cette carte de visite impeccable qui séduira à peu près tout les amateurs de hip hop normalement constitués, se cache un projet laborieux et poussif ou l’anecdotique côtoie le soporifique. Le premier indice qui trouble notre bonne volonté, c’est d’abord cette pochette qui emporte la rétine dans un océan de douleur, ce qui vous en conviendrez, n’est jamais une bonne manière de se lancer dans l’aventure d’un disque né, qui plus est, dans un contexte difficile: préparé pendant plus d’un an, il a été de nombreuses fois repoussé. Mais ce qui dérange plus, c’est le fait que l’intégralité des productions utilisées ici soit tirée des « Special Herbs » que Doom a sorti sur différents labels entre 2001 et 2005. Du coup, même si on sait que le MC masqué peut parfois se révéler nonchalant et paresseux sur scène comme sur disque, il est regrettable de constater que sa collaboration avec une légende comme Masta Ace ne lui ait pas donné envie de plancher sur de nouvelles productions. Certes, tout n’est pas mauvais tout au long de ces 16 morceaux: on peut ainsi savourer l’élégance de « Son Of Yvonne », le featuring remarqué de la vieille légende Big Daddy Kane sur « Think I Am », ou encore la g-funk tendre de « Fresh ». Mais dans l’ensemble, on ne trouve ici que peu de moments mémorables, capables de faire succomber nos oreilles qui finissent même par battre en retraite lorsque Masta Ace se colle sur un refrain en français sur l’affreux « Home Sweet Home », sommet de ringardise qui plante un ultime couteau dans les reins de ce « Ma Doom: Son Of Yvonne » qui n’avait décidément pas besoin de ça pour s’écrouler à nos pieds.

itunes10

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

, ,

Une réponse à Masta Ace & MF Doom – « Ma Doom: Son Of Yvonne »

  1. Greg 28 juillet 2012 à 12 h 08 min #

    Une bien bonne chronique, concise et tranchante. M’a bien fait marrer, surtout la fin 😉

Laisser un commentaire