Maroons – « Ambush »

Ambush[Album]
26/10/2004
(Quannum/Pias)

Derrière ses allures de jeune premier, Maroons n’est inconnu pour aucun de nous. Composé de Chief Xcel, pièce maîtresse musicale de Blackalicious, et Lateef, membre de Latyrx et collaborateur de l’incontournable formation californienne, Maroons sévit aussi au sein de Lyrics Born dont le dernier album a fait un certain grabuge. Ces deux collègues travaillent secrètement ensemble sur ce « Ambush » depuis l’achèvement de « Nia », album référence de Blackalicious, et déboule en cette fin d’année avec un mini album très convaincant alliant la puissance des mots au groove le plus efficace

On retrouve donc ici une partie de ce qui a fait le récent carton de Lyrics Born. Lateef aborde des thèmes souvent graves, décrit sa vision du monde sur des versions enjouées et très efficaces de Chief Xcel, dont la patte s’affirme une nouvelle fois ici comme une référence. Neuf titres composent ce mini Lp mais aucun ne semble en demi teinte. « Ambush » lance le bal à merveille, sur « Matter Of Time » Chief Xcel est un peu le chainon manquant entre Shadow et Rjd2, et « If » aborde la politique de Bush avec un refrain soul accrocheur. « Don’t Stop » prend quelques accents old school, suivi de « Lester Hayes » sur lequel l’étendard Quannum flotte comme jamais. Gift Of Gab apparaît ensuite sur « Best Of Me », reste pousser la chansonnette sur « Beautiful You » et participe sûrement ainsi aux deux meilleurs titres de cette galette, également marqués par la belle et grande musicalité de leur version, musiciens samplés aidant. Enfin, « 365 » et « First Draw » clôturent le tout en toute homogénéité quand certains disques s’essoufflent à leur moitié

C’est certainement la raison pour laquelle nous n’en voudrons pas aux Maroons de nous proposer qu’une mise en bouche. Le fond comme la forme répondent présents et signent ainsi un mini album de pur hip hop, comme on aimerait en être arrosé plus souvent. Alors un conseil, éteignez cette putain de radio néfaste, soulevez le couvercle de votre platine et laissez le diamant vous conter sa vérité. Maroons vous renverra alors au début des années 90.

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire