Marnie Stern – « The Chronicles Of Marnia »

stern180Album
(Kill Rock Stars)
25/03/2013
Guitar heroine

Soyons francs: si le précédent album de Marnie Stern nous avait fortement séduits, la présence de Zach Hill (Hella, Death Grips) y était pour beaucoup. Aussi talentueuse et unique soit elle dans le décor musical quand il s’agit d’enfiler sa guitare, la blonde n’avait pas toutes les rennes de son succès entre les mains. Alors quand on apprend que l’hyperactif batteur n’a pas resigné pour frapper ce « The Chronicles Of Marnia » de son jeu intense, on se dit que le soufflet va forcément retomber. C’est le cas. Mais plutôt que d’en souffrir, Marnie Stern profite du contexte pour s’en aller chercher un nouveau souffle et ne pas répéter une formule devenue quelque peu prévisible. Désormais épaulée de Kid Millions, habituellement marteleur chez Oneida, la belle a délibérément mis l’accent sur des compositions nettement plus pop, donc moins fournies et moins denses (« You Don’t Turn Down ») qui, en conséquence, offrent un peu plus de lumière à une dextérité guitaristique auparavant bien dissimulée sous les maintes couches instrumentales, tout comme à un chant qu’une prise de conscience tardive a fini d’assumer (« Year Of The Glad », « Nothing Is Easy »). Pourtant, à l’image de « Noonan » ou du final « Hell Yes », pas de véritable dépaysement puisque les fans retrouveront dans ce quatrième opus tous les détails qu’ils aiment habituellement choper au vol à l’écoute de Stern: cette multitude de mini-soli, ces riffs traversant les compositions à la vitesse d’une étoile filante (« Immortals », « Proof Of Life ») qui, quelle que soit son évolution après tant d’années au service d’un genre qu’elle est seule à défendre, suffisent à faire d’elle et de sa musique un cas à part.

itunes19

En écoute


À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire