Mark Lanegan Band – ‘Gargoyle’

Mark Lanegan Band – ‘Gargoyle’

Album / Heavenly / 28.04.2017
Rock

Un album de Mark Lanegan est toujours une bonne nouvelle. Adepte des collaborations de toutes sortes avec des artistes venus d’horizons aussi différents que Queens of The Stone Age et Isobel Campbell, le crooner d’outre-tombe a pour lui une belle discographie solo qui avait trouvé son sommet en 2012 avec le magnifique et ténébreux ‘Blues Funeral‘. Si ‘Phantom Radio‘, en 2015, avait un poil déçu, Lanegan semble de retour en pleine forme avec ce ‘Gargoyle’ dark et gothique, qui reste dans la lignée du rock synthétique et électronique de ses derniers albums. Assisté de Rob Marshall et d’Alan Johannes pour les compositions, il nous offre un disque plutôt accessible, car basé sur des mélodies efficaces, sans pour autant délaisser cette patte noire distinctive qui fait sa force. Il y a des tubes en puissance sur cet album qui gagne en épaisseur au fur et à mesure des écoutes : ‘Nocturne’, ‘Beehive’ (qui nous replonge dans le rock british des eighties), ‘Drunk On Destruction’… Le cocktail krautrock/électro/pop fonctionne à merveille et la voix de Lanegan fait des miracles, oscillant entre l’âpreté de la rocaille et la douceur d’une plume (si, si, il en est bien capable). Plus varié que ses prédécesseurs, ‘Gargoyle’ est capable de passer d’un rock sautillant à la QOTSA (tiens, l’ami Josh Homme est comme par hasard présent sur ‘Emperor’…) à une pop épique aux guitares héroïques d’un U2 période ‘Joshua Tree’ (‘Goodbye To Beauty’, ‘Old Swan’). Beaucoup de références donc, parfois trop évidentes, mais un style toujours affirmé : Mark Lanegan signe un bel album qui vient renforcer un peu plus la place à part qu’il occupe dans notre cœur.

ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
‘Nocture’, ‘Beehive’, ‘Sister’, ‘Goodbye To Beauty’, ‘Drunk On Destruction’


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.