Maritime – « Heresy & The Hotel Choir »

Heresy & The Hotel Choir[Album]
16/10/2007
(Flameshovel/Import)

Il y a comme quelque chose de dérangeant quand on en vient à s’informer sur ce nouvel album de Maritime. Car quand le groupe parle de « Heresy & The Hotel Choir », il souligne longuement le fait que tous les musiciens y aient contribué et que, pour une fois, tous l’aient composé dans une même pièce, sans avoir à s’envoyer leurs parties respectives par le biais d’internet. Alors, soit je deviens complètement « out of time », soit l’avancée technologique en arrive véritablement à chambouler tout ce qu’il y avait de plus logique. Reste que, évidemment, cela ne pouvait promettre qu’un bon disque de la part de ces anciens Promise Ring qui, de fait, n’ont plus vraiment de leçons à tirer quand il s’agit de mettre au monde une douzaine de titres pop à guitare

Mais la progression de l’ensemble aura été longue, les défauts se cachant derrière l’énergie du temps de Promise Ring, revenant au galop avec le répertoire plus aéré de Maritime. Aujourd’hui, c’est incontestable, ces quatre rockeurs de Milwaukee sont bien dans leur basket. Cependant, et connaissant désormais leurs limites, on pourra leur reprocher de ne plus les outrepasser et de ne plus se mettre en danger. Mais, même si chaque note est bien à sa place et que la rythmique fait généralement preuve d’un sens de la mesure loin d’une fougue adolescente, « Heresy & The Hotel Choir » pourra se vanter de contenir quelques tubes indéniables rappelant pour certains le meilleur de l’émo de la fin des années 90. En effet, difficile de ne pas penser au meilleur de leur ancienne formation quand Maritime entame ce disque sur un « Guns Of Navarone » très réussi, dans lequel il faut peut-être voir un clin d’oeil façon indie rock aux Skatalites quand il vient même lancer quelques contre-temps sur les couplets. Plus tard, « Science Fiction » et « Be Unhappy » aux refrains imparables, les relevés « With Holes For Thumb Sized Birds » et « Hours That You Keep », seront du même acabit

Mais, entre temps, d’autres morceaux plus conventionnels (« Hand Over Hannover », « Aren’t We All Found Out », « Are We Renegade », « Love Has Given Up »), voire même en deçà de ce que nous pouvions attendre de ce troisième album (« Peril », « Pearl »), nous ramène à l’évidence que Maritime pourra sortir autant de disques qu’il le souhaitera, jamais il ne parviendra à l’impact qu’a pu avoir Promise Ring à son époque. Mais, la comparaison n’étant pas des plus faciles à assumer, Maritime reste cependant parmi ces groupes de pop tels Nada Surf qui valent qu’on s’y attarde sans pour autant qu’ils soient révolutionnaires

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire