Manu Chao – « Radio Bemba Sound System »

Radio Bemba Sound System[Album]
01/09/2002
(Radio Bemba/Virgin)

Après deux albums qui avaient marqué le grand retour du chanteur de la Mano Negra, désormais artiste sans frontière, et une tournée mondiale passée par tous les continents, la sortie de ce live fait figure d’évènement au moment d’une rentrée musicale assez platonique. La réputation scénique du Radio Bemba Sound System n’a pas mis de temps à parcourir de nombreux pays et cet album prouve tout simplement les raisons de ces critiques positives

Alors que de nombreux live ne possèdent que très peu d’intérêt par rapport aux albums studio, celui ci s’avère particulièrement intéressant car quasiment aucun des morceaux joués ici ne ressemblent à leur version originale. Manu revisite ses titres issus de « Clandestino » et « Proxima Estacion Esperanza » mais aussi les tubes de la Mano Negra. 29 titres au total très représentatifs de l’énergie scènique du groupe. Car il s’agit bien d’un groupe, une dizaine de membres donnant tour à tour ou tous ensemble une chaleur considérable à tous ces morceaux que l’on chantonne depuis plusieurs années

Ainsi, « Machine Gun », « Por El Suelo », « Mr Bobby », « Clandestino », « La Primavera » font figure de très bon morceaux reggae comme « El Viento » ou l’on (re)découvre un toaster ragga plus que crédible, « Por Donde Saldra El Sol? » et « Casa Babylon » ravivent la salsamania, « Peligro » bascule entre dub survitaminé et ska efficace tout comme « Welcome To Tijuana », « Blood & Fire », « King Kong Five » et le Promiscuity » en guise de clotûre. Le rock n’est bien sûr pas mis de côté comme on peut s’en apercevoir sur « Bongo Bong », « Que Paso Que Paso », et « Mala Vida ». On pense également aux ambiances sud américaines à la Fabulosos Cadillacs avec des hymnes tels que « Cahi En La Trampa », « Rumba De Barcelona », « La Despedida » et le très émouvant « Minha Galera »

De par sa diversité, les enchainements très bien maitrisés à la limite du medley, cet album live d’une des plus grandes figures de la scène alternative française est tout simplement incontournable. Une preuve encore que la maturité donne toujours de très bon résultats comme on avait déjà pu s’en apercevoir avec Sergent Garcia, ancien membre des Ludwig. Le disque de l’année en matière de world music.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire