Magneto – ‘Science Of Attraction’

Album / A Tant Rêver du Roi – Some Produkt / 09.2014
Rock

Magneto réapparaît sous les sillons de ‘Science Of Attraction’, un nouvel album faisant suite au scintillant ‘Fragment’ (2012) sur lequel le groupe excellait dans des ambiances noisy aux mélodies aérées. Lancés sur l’élan d’un rock aux allures nineties, quelque part entre Fugazi, Policy Of Three et Drive Like Jehu, les bordelais montent le ton, armés de compositions franches et trempées, ou voix soignées et guitares tantôt brutes ou aériennes se partagent des mélodies efficaces dans d’incessants changements d’atmosphère. Mid tempo, ‘Greed’ se veut céleste dans ses voix et son approche, tandis que ‘Game’, plus rentre dedans, et un peu plus tard ‘Stuff’ à la mutation soudaine, ravivent la flamme ‘fugazienne’. ‘Feel It’, quant à lui, s’impose comme une réussite atmosphérique tant son chant nous soulève avec aisance. Au second souffle de l’album, et dès le larsen introductif de ‘Soon’, le groupe dérive vers des climats plus orientés noise. Le ton devient alors plus acéré: la basse tabasse lourdement, la rythmique est triturée dans orchestrations tribales, et la guitare vient appuyer de sa dissonance des titres plus décousus qui se muent en équilibres précaires. ‘Targets’, aidé par son chant scandé et sa répétition hypnotique, nous plaque au sol, alors que ‘Jesus’ vient conclure le disque dans une énergie franche, à déboulonner les cervicales. En sept titres plus élaborés ou moins bruts que leurs aînés (selon l’oreille de chacun), ‘Science Of Attraction’ prouve que Magneto possède en son sein des musiciens aussi ouverts d’esprit que complémentaires, ne freinant devant aucun registre. Difficile alors d’étiqueter le style imposé par le trio. Pas forcément un mal.

‘Greed, ‘Feel It’, ‘Targets’

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire