Madlib – « Wlib Am: King Of The Wigflip »

Wlib Am: King Of The Wigflip[Album]
30/09/2008
(BBE/Pias)

« De mon vrai nom Otis Jackson Jr, né le 24 octobre 1973 en Californie, et bien caché derrière une multitude de pseudonymes, je suis un dj, multi-instrumentiste, et Mc reconnu comme un des plus prolifiques de ce début de siècle. J’ai travaillé avec quelques-uns des artistes les plus influents de la scène hip hop, les autres espérant être les prochains sur ma liste… ». Telle serait certainement l’énoncé de notre Julien national si Madlib devait faire l’objet d’une énigme lors de son jeu télévisé. Pourtant, bien qu’il soit du genre hyperactif, quitte parfois à entacher la qualité de certains de ses projets, il n’était jusqu’ici jamais parvenu à boucler un des disques les plus attendus de la scène hip hop depuis de nombreuses années: sa contribution à l’incontournable série Beat Generation initiée par le label britannique BBE

C’est désormais chose faite: une juste récompense pour cette enfilade de compilations prestigieuses pouvant se vanter d’afficher les meilleurs producteurs du genre. JDilla l’avait débutée en 2001 avec l’excellent « Welcome To Detroit », rapidement suivi par Pete Rock (« Petestrumentals »), Will I Am (« Lost Change »), Marley Marl (« Re-Entry »), DJ Spinna (« Here To There« ) et Jazzy Jeff (« The Magnificent »). Il n’en manquait donc plus qu’un pour boucler la boucle, et satisfaire ainsi tous les aficionados guettant inlassablement la sortie de ce « Wlib Am: King Of The Wigflip ». Et si quelques-uns avant lui ont pu être effrayé par cette totale liberté octroyée par BBE, Madlib ne s’en est senti que plus à l’aise encore, saisissant au vol une nouvelle occasion de montrer quel producteur il est

Voilà donc une nouvelle ligne de sa longue discographie compilant quelques-uns de ses plus brillants travaux exécutés pour le compte de ses proches collaborateurs, ou pour lui-même, histoire d’affirmer encore un peu plus un son bien à lui. C’est notamment le cas lorsqu’il officie ici sous le nom de The Beat Konducta pour les lo-fi et enfumés « The New Resident », « Parklight », l’excellent « Disco Danse », et « Stop », ou qu’il assume l’entité Madlib en tant que Mc/producteur sur « Heat ». Mais le reste de ce tracklisting n’a rien à leur envier, fort de petites pépites hip hop illustrant la force de frappe du producteur, comme son statut de Dj (« Blinfold Test#10 »). « I Want It Back », par le duo qu’il forme avec son frère OhNo, en est un solide porte-drapeau, comme « Blow The Horns On’Em » et « Go! », tous deux avec Guilty Simpson, annonçant par la même occasion un futur et juteux album commun

Mais un Madlib inspiré en vaut deux, et n’en finit plus de sortir une multitude de bons titres de sa hotte sans fond. Et cela, qu’il sonne soul (« The Plan Pt1 » de Georgia Anne Muldrow, « Yo Yo Affair Pt1&2 » de Frezna, « The Way That I Live » de Stacy Epps), funk (« Gamble On Ya Boy » de Defari), et electro (« Ratrace » de Murs), ou qu’il s’adapte aux sonorités historiques de ses hôtes (Detroit pour le « Drinks Up! » de Frank N Dank et le « Life » de Karriem Riggins, New York pour le « The Thang-Thang » de Prince Po). En faut-il plus que cette évidente démonstration pour encore oser douter du fort impact du Californien sur la musique urbaine du 21ème siècle?

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire