Madee – « L’Antarctica »

L'Antarctica[Album]
08/10/2007
(BCore/Import)

Depuis toujours, Madee est de ces groupes qui nous évitent de tomber dans les préjugés voulant que les rockeurs espagnols ne sont que des masses viriles, seulement capables d’accomplir avec énormément de brio du très bon punk/hardcore. Pourtant, les exemples contraires ne manquent pas, bien que la France semble aimer user de ce complexe de supériorité vis-à-vis de la scène ibérique. Celle-là aurait pourtant beaucoup à lui apprendre, notamment si le catalogue BCore, aux références n’ayant souvent rien à envier à leurs modèles américains, parvenait plus régulièrement à faire des incursions sur notre territoire. Revenons donc à Madee, ce combo pop qui chante et joue comme s’il était originaire d’Angleterre ou des Etats Unis, et qui, avec « L’Antarctica », expose au monde entier sa capacité à faire front aux groupes pop ayant séduit nombre de majors

Trois ans se sont écoulés depuis le déjà très prometteur « Orion’s Belt » qui ne parvenait pourtant pas à élever Madee au-dessus de la vaste nébuleuse de formations rock. Beaucoup de choses semblent s’être passées durant cette période d’absence, et ces musiciens espagnols n’ont pas manqué de s’en instruire pour arriver en studio avec une énorme envie de bien faire, de se sentir vivants, de sortir un nouvel album beaucoup plus ambitieux et marquant. C’est ce qui saute instantanément aux oreilles dés l’entame « Transference 2 » ou les mélodies se montrent encore contagieuses mais dans une orchestration plus riche et plus profonde, les guitares laissant désormais un peu d’espace au piano, aux choeurs, aux vents et cordes, mais aussi à un chant toujours aussi poignant que parfait. Mais, si les compositions se sont un peu assagies (« L’Antarctica », « Mu »), l’approche mélancolique qui a fait ses preuves par le passé a toujours sa place (« I Am a Green Swimmingpool »), tout comme quelques montées électriques de bon ton (« The Wounded », « A Lack Of Bravery »). Le tout mis au goût du jour par un fin travail d’arrangements offrant à ce nouvel opus une richesse jamais atteinte par le sextet, tout comme de magnifiques textures (« Avalanche »)

Et quelques titres comme « Polonium » ou « Drive Away » pourraient bien faire de « L’Antarctica » un des albums espagnols de l’année, et pourquoi pas emmener leurs auteurs confronter leur talent sur les terres d’origine du genre. Ainsi, les Coldplay & Co pourraient bien trembler en comparant la facilité de leur registre face à tant d’inspiration de la part d’un combo inconnu du grand public et qui n’a pas encore dit son dernier mot. Madee monte en puissance à chaque album, et celui-ci tend à confirmer le fait que la pop a encore de beaux jours devant elle. Voilà une bonne nouvelle..

En écouteMu

Achetez sur :

  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire