Lyrics Born – « Everywhere At Once »

Everywhere At Once[Album]
21/04/2008
(Anti/Pias)

Lyrics Born ne pouvait pas choisir meilleur titre que « Everywhere At Once » pour son nouvel album, tant il fait preuve d’hyperactivité, notamment depuis quelques mois. Toujours prêt à offrir un featuring, bien occupé par son activité au sein de Quannum Projects, constamment sur la route (il donne 150 concerts par an en moyenne), on l’aura aussi vu particulièrement actif au sein des Galactic qu’il accompagnait récemment en tournée. De quoi se demander comment le californien peut encore trouver son plaisir dans la musique, et surtout le temps de s’atteler sérieusement à ce nouvel album, pourtant un des plus attendus de ce premier semestre 2008. Sa chance, posséder une personnalité musicale héritée d’une belle ouverture d’esprit, celle qui lui permet de rebondir, de changer de direction, seule solution pour ne pas tourner en rond

« Everywhere At Once », enregistré avec la contribution de musiciens, prend donc quelques distances avec le hip hop des précédents opus, pour se tourner plus ouvertement vers le funk, celui qui aura montré différents visages ces derniers temps via des artistes comme Gnarls Barkley, MIA, et même Kanye West, avec la disparité qualitative qu’on connaît (confirmée ici sur « Do U Buy It? »). L’exercice était donc osé, mais Lyrics Born trouve aussi certainement l’excitation dans les risques qu’il prend, une démarche au demeurant des plus louables pour un artiste digne de ce statut. Ainsi, ce nouvel album marque une évolution dans le son tout en étant une nouvelle fois balayé par ce charisme unique sur la scène américaine, qui ne vient jamais sans quelques tubes voués eux aussi à être disputés par les dj sets les plus chauds, ou les pubs télés les plus opportunistes. Sans conteste, c’est « I Like It, I Love It » qui fera cette fois l’objet des plus âpres discussions. Pour le reste, un ton en dessous, Lyrics Born trouve toujours dans un groove imparable et constant (« Don’t Change », « Hott 2 Deff », « Rules Were Meant To Be Broken »), quelques pointes electro (« I Can’t Decide »), poussées punk (« Let Me In, Let Me Out ») ou blues (« I’m a Phreak »), des raisons qui nous empêchent de lui tirer dessus à boulets rouges

Y compris quand ce « Everywhere At Once » écoeure par quelques encas west coast trop sucrés (« The World Is Calling »). On tique par contre plus sérieusement quand Lyrics Born tombe trop facilement dans un dancehall insupportable (« Top Shelf »), ou une RnB strass et paillette dont, on le sent déjà, l’espérance de vie ne dépassera pas quelques semaines. Dans notre ligne de mire: « Cakewalk », « Is It The Skin I’m In? », « Whispers », peut être les trois « pics de pollution » de cet opus rappelant même cette grande époque BoyzIIMen qu’on tente coûte que coûte d’oublier définitivement. De ce fait, « Everywhere At Once » est un disque qui se destine au pur entertainment, et au second degré nécessaire pour passer outre ses quelques pièges qui, pris avec du recul, trouveront leurs moments de gloire. À une heure tardive et bien arrosée..

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire