Son Lux – ‘Stranger Forms’

Ep / Glassnote / 17.06.2016
Electro pop

Ryan Lott plonge dans l’exercice de la réadaptation pour nous offrir, avec ‘Stranger Forms’, un E.P. regroupant certains morceaux issus de ‘Bones‘, son dernier album en date. Il retourne ainsi à ses premiers moments, là où seul aux commandes, il déployait des espaces singuliers en quelques notes minimales.

C’est donc dans l’abstraction que ce nouveau disque déploie son essence. On retrouve la force d’un Son Lux inspiré, intimiste et minimaliste, où voix et ambiances synthétiques s’ouvrent à des perceptions pures. Comme à son habitude, un travail d’orfèvre accompagne chaque instant et, bien que l’on reconnaisse chacune des versions proposées – dissimulées derrière de nouveaux intitulés – ces relectures se muent en nouvelles compositions.

On plonge alors dans chaque fragment, tant Ryan Lott maîtrise depuis toujours le sens du détail et de la production soignée. ‘Cage Of Bones’ et ‘You Don’t Own Me’ possèdent des variations à l’empreinte tenace. ‘Redone’, avec Olga Bell en featuring, développe une ascension rythmique teintée de breaks ravageurs au service d’un morceau tout aussi percutant. Et ‘Breathe’ propose ce que Ryan Lott parvient à faire le mieux lorsqu’il ne sombre pas dans la sensiblerie facile : à savoir des ambiances éthérées, ici agrémentées de silences salvateurs.

Avec ‘Stanger Forms’, Son Lux renoue donc avec le côté épuré de ses débuts. En évitant la surenchère d’arrangements et le bavardage, parfois trop présents sur ses dernières productions, il parvient à redonner à certains de ses morceaux une couleur plus intime et prégnante. Et c’est bien à cet endroit qu’il est le meilleur et le plus juste.

avoir

‘Cage Of Bones’, ‘Redone’, ‘Breathe’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire