Lutan Fyah – « You Bring Blessings »

You Bring Blessings[Album]
19/03/2007
(Cousins/Nocturne)

Baigné dans le reggae depuis sa plus tendre enfance, Anthony Martin aka Lutan Fyah fait ses premières prouesses artistiques dans le sound system de son grand-père. Aujourd’hui proche de Jah Mason et d’Anthony B, et après avoir sorti un premier album très prometteur en 2004 sur le label allemand Minor 7 Flat 5, il entame depuis 2006 une course aux sorties, souvent synonyme de perte de qualité dans le milieu du nu-roots/dancehall jamaïcain… On peut ainsi aborder ce nouveau « You Bring Blessings » avec un certain scepticisme, contrebalancé néanmoins au regard de l’excellent label UK Cousins Records qui a choisi de signer le dernier opus de Lutan..

En effet, le résultat est loin d’être une redite et nous présente un Lutan Fyah épanoui et novateur dans son chant et ses lyrics. Si les textes conscients et les odes à Rastafari, marques de fabrique du chanteur, sont toujours au rendez-vous, comme dans les excellents « Never Stop Hail Rastafari » ou « Babylon Keep On Telling A Lie », Lutan Fyah n’hésite pas, de façon très surprenante, à se mettre dans la peau d’un « jamaïcan lover » le temps de quelques morceaux… Il s’en sort d’ailleurs plutôt bien, sans tomber dans un style mielleux souvent de mise, même si ce genre de titres sonne tout de suite plus variétoche (« She’s My Sunshine », « No More Pillow Talk », « Spend Some Time »). La production de Byron Murray est elle aussi d’une grande qualité, à la fois variée et cohérente. Sur certains titres, le duo Lutan Fyah/Murray atteint des sommets, comme dans le nostalgique « Stand In My Way » ou le merveilleux « Break Free ». L’album s’achève sur « After All », une perle de roots moderne en featuring avec Norris Man, qui révèle une harmonie parfaite entre les timbres des deux chanteurs

C’est ainsi un réel bonheur d’écouter un album nu-roots de cette qualité, riche et travaillé, tant au niveau des riddims que des vocals. Cela nous prouve, quoi qu’on en pense, que Lutan Fyah est un grand artiste jamaïcain, libéré des stéréotypes véhiculés par Capleton et consorts. Il est finalement un des seuls artistes de la nouvelle génération à redonner au genre ses lettres de noblesse, par sa rigueur et sa régularité. Car si sa discographie commence déjà à être pléthorique, son talent n’a pas bougé depuis ses excellents « Phantom War » chez Greenselves et « Healthy Lifestyle » chez VP Records. Bref, on croit rêver..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire