Lust For Youth – ‘International’

Album / Sacred Bones / 16.05.2014
Gigi l’amoroso

Quatrième d’une lignée glorieuse bien qu’injustement méconnue, ‘International’ est à ce jour l’album le plus accessible du projet à géométrie variable. Tantôt solo, duo, et désormais trio, le groupe fondé par Hannes Norvidde inclue donc aujourd’hui Loke Rahbek (Vär, Iceage, Croation Armor) et Malthe Fischer (Oh No Ono). Ensemble, les trois comparses s’éloignent de la noirceur romantique de ‘Perfect View‘.

Si ce dernier présentait le profil parfait pour danser ivre et torse nu dans une cave congelée de Copenhague, son successeur adhère bien plus à la philosophie des bals populaires de campings côtiers, ceux-là même où, tard le soir, les enceintes fatiguées crachent les meilleurs succès de Jeanne Mas et Desireless pendant que des couples se forment, portés par l’innocence et le vin en cubis.

À l’instar de ces lunes de miel improvisées, ‘International’ s’accompagne de la mélancolie des lendemains, à peine modérée par le cocktail de crevettes et sa sauce corail figée, servis ensemble dans leur petite verrine en plastique, par un serveur ni poli ni désagréable, simplement absent. On ne se souvient plus vraiment du goût des choses, on ne fait plus vraiment la différence entre le vrai et le faux, le soleil et les spots artificiels. Sont-ce des vacances ou le purgatoire avant l’enfer?

‘International’ est à cette image, sans véritable saveur, comme cette fête de la Reine où les nobles hollandais s’exhibent sur leurs barques dans les canaux d’Amsterdam, sur fond de saucisse-croquette et d’Eurodance. Rares sont les albums si abjects qu’ils en sont attachants. C’est pourtant le cas du quatrième Lust for Youth, tout juste sauvé par son single, l’incontournable ‘Epoetin Alfa’, tube infernal, générateur de pulsions violentes difficilement répressibles. Ne vous y trompez pas. Nous sommes particulièrement adeptes de ce groupe, mais c’est aussi parce que les bals de camping n’ont plus de secrets pour nous.

‘Epoetin Alfa’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire