Lou Barlow – ‘Brace The Wave’

Album / Joyful Noise / 04.09.2015
Thérapie acoustique

Entre les résurrections événementielles de Dinosaur Jr et Sebadoh, son retour sur les terres de son Massachussetts natal après dix-sept ans passés sous le soleil d’une Californie ou sont nés ses albums solo, Lou Barlow opère un sévère retour en arrière qui le ramène illico à l’époque où il se faisait méchamment marcher sur la gueule par J Mascis. A la différence que, désormais, il est devenu un songwriter confirmé qui n’envisage plus seulement sa carrière au sein d’un collectif. Non, Barlow existe maintenant par lui-même, comme en atteste la sortie de ‘Brace The Wave’ frappé de neuf compositions aux paroles griffonnées au dernier moment en studio, et pourtant si partie prenantes dans la qualité de sa musique.

A l’aise, décomplexé. Il n’y a pas d’autres expressions qui viennent à l’esprit à l’écoute de cet opus. Entouré du producteur Justin Pizzoferrato qu’il ne lâche plus depuis la reformation de Dinosaur Jr, Lou Barlow invite ici dans son intimité, celle d’un songwriter arrivé à un (nouveau) tournant de sa vie, assez mur pour se laisser aller sans frein à des confessions (‘Wave’) et autres thèmes qui lui sont chers : la culpabilité (‘Redeemed’), la honte (le magnifique ‘Nerve’), l’âge (‘Pulse’), ou la souffrance (‘C+E’). Assez mur aussi pour ne plus tricher, et laisser les erreurs des prises live devenir bénéfiques au charme de son oeuvre majoritairement acoustique ou, en alternance avec la guitare, pointe encore son fidèle ukulélé baryton (‘Wave’).

Poursuivi de bout en bout par une pointe de mélancolie, une authenticité décuplée comparée à celle de ses précédents albums (‘C+E’, ‘Repeat’), Lou Barlow met donc une nouvelle fois sa vie en musique et offre ainsi à ‘Brace The Wave’ un côté intimiste et épuré , plus prononcé encore qu’à la sortie de ‘Defend Yourself‘, dernier album de Sebadoh sorti au lendemain de son divorce. Un synthé (‘Moving’) ou un peu d’électricité (‘Boundaries’) viennent même aider la diversité de l’album sans dénaturer l’intention, trop forte et trop vraie ici pour qu’un quelconque élément ne vienne la remettre en question.

‘Nerve’, ‘Wave’, ‘Boundaries’, ‘Repeat’

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire