Looptroop – « Fort Europa »

Fort Europa[Album]
27/04/2005
(Burning Heart/Pias)

Quand on parle de hip hop européen, on s’attarde volontiers sur l’Angleterre, le reste du continent n’étant, à quelques exceptions près, que peu passionnant. Pourtant, depuis plus d’une dizaine d’années, un collectif suédois fait preuve d’une constance à toute épreuve au point d’incarner à lui seul une scène hip hop nationale qui, quand on écoute Looptroop, n’a pas grand chose à envier au reste du monde. Deux albums et quelques opus solo à leur actif auront sans aucun doute contribué à la reconnaissance internationale du crew Suédois, Promoe, son Mc charismatique, en tête

Ce que l’on aime chez Looptroop, ce sont ces morceaux qui tapent généralement fort, la musicalité et l’efficacité des versions hésitant régulièrement entre hip hop classique et clins d’oeil reggae/ragga, mais aussi le flow de chacun des Mcs, constamment dans le ton, complémentaires, incroyablement précis et toujours paré à baver sur la société actuelle, ses problèmes de guerre et de terrorisme. Tout cela est une nouvelle fois réuni ici. L’album démarre toute en légèreté sur une intro en partie de ping pong sympathique (même si l’idée n’est pas nouvelle) pour enchaîner sans attendre sur « Fort Europa », premier maxi dévastateur, déballant toutes les qualités précitées du quatuor. Pourtant, malgré quelques morceaux de haute volée ponctuant cette grosse quinzaine de titres (« Chana Masala » et son flow mitraillette, l’ensoleillé « Hurricane George » pour n’en citer que quelques uns), on a droit ici à un Looptroop plus grave que d’habitude, plus sombre, plus préoccupé, peut être aussi moins inspiré mais imposant définitivement un son qui lui est propre, reconnaissable dés les premières notes

« Fort Europa », bien que inégalement passionnant, n’est pourtant pas un loupé, reste farouchement efficace, vous pète les cervicales avec le sourire en moins par rapport aux précédents albums. Mais après tout, un peu de changement ne fait pas de mal, et on ne pourra pas reprocher aux suédois de refléter un monde qui ne tourne plus très rond. Reste qu’on écoutera peut être moins souvent ce nouvel opus que « The Struggle Continues », lui plus homogène.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire