Loopless – « Loopless »

Loopless[Album]
14/05/2003
(Nylon/La Baleine)

Si la scène musicale portugaise ne fait pas beaucoup parler d’elle, il en ressort cependant quelques productions intéressantes dont ce dernier album de Loopless, trio formé de la chanteuse soul Kika, du jazzman Hugo Novo au Fender Rhodes et de Miguel Guia à la production

« Loopless » est le premier album éponyme du groupe, né de la volonté de Kika, autrefois au sein de Blackout, de poursuivre une carrière en comité plus restreint. Le duo, habilement orchestré par Guia, accouche donc d’un album continuellement jazzy mais alternant différentes influences comme le trip hop, le dub, ou la drum n’ bass. Dix morceaux au total qui laissent entrevoir de très belles choses, malheureusement parfois ternies par quelques performances un peu has been. Ainsi, nous garderons en mémoire « Raining Down », « Is The Phone Broke Or Something? », et « Blue And Yellow Bird » pour leurs sons chauds, leurs ambiances rappelant Cinematic Orchestra et laissant peu à peu la place à des clins d’oeil drum n’bass pour certains. Pourtant, le reggae dub « Pink Blue Hotel » donne dans un registre un peu plus ringard accentué par la ressemblance vocale avec Sade, tout comme « Educated Fools », ou « Carnival Bandits »

Loopless réussit donc à nous accrocher le tympan dés ses premières notes mais ne parvient pas à nous captiver tout au long de cet album qui, bien qu’agréable à l’écoute, ne s’avère jamais indispensable à une discothèque respectée. Dommage…

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire