L’Oeuf Raide – « Are You Eggsperienced? »

Are You Eggsperienced?[Album]
12/11/2007
(Jarring Effects/Discograph)

L’omelette de L’Oeuf Raide était à vrai dire encore trop baveuse au moment de la sortie de « Dans Le Même Panier » marquant pourtant une véritable évolution musicale, mais manquant clairement d’expérience pour libérer toute sa saveur. On attendait donc impatiemment de se refaire inviter à sa table, histoire de juger si le chef avait encore amélioré sa recette. « Are You Eggsperienced? », clin d’oeil à Jimi Hendrix pour son sens de l’expérimentation, fait donc sonner la cloche et ouvre les portes d’un établissement qui, au passage, gagne clairement une étoile au guide de l’electro hexagonale

Incontestablement, L’Oeuf Raide a repris les choses là ou il les avait laissées il y a tout juste deux ans. On retrouve une prédilection pour les rythmiques electro hip hop, dub et breakbeat, mais il n’aura pas oublié de les enrichir d’une évidente diversité, en se laissant aller à son inspiration tout en n’offrant pas un album totalement décousu et dénué de sens. Ainsi, bien saupoudrées au-dessus de cette solide base, il sera plutôt récurrent d’entendre quelques sonorités trip hop, jungle, jazz, funk ou rock, amenant avec elles un goût soudainement plus relevé et une esthétique bien plus appétissante

Et ce laboratoire musical laissera ainsi s’échapper quelques essais probants (« Waving Feed Back », « Meeting With a Funky Angel », « Groovin’ Vorteggs »). Au point que les adeptes de la patte cinématographique d’Amon Tobin marcheront en terrain connu (« Chimera’s Foretaste », « Uncut Daintiness », « Duke Ass »), tout comme les aficionados du rock bruitiste sur « Cello’s Stripping ». Cela sans compter sur la touche hip hop concrètement déposée par un featuring de Fisto De Sofa So Good sur un « Panier De Crabes » qui, s’il contribue aussi à la richesse du disque, ne laissera pas un souvenir impérissable

Tout le contraire de la belle surprise de cet opus, le funky et très efficace « From Beyond Graceland » emmené par un crooner charismatique, Eric Aldéa (Zëro) en l’occurence, totalement à l’image de la prise de risque relevée avec brio par l’Oeuf Raide. Un bel effort qui laisse une agréable saveur en bouche, au point qu’on en viendrait presque à zapper une petite poignée de titres assez peu aventureux dans un registre electro hip hop déjà énormément visité. À la carte des desserts maintenant..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire