Loden – « Buggy »

loden180Album
(Mush)
01/10/2010
Glitch hop downtempo

On a parfois du mal à suivre la cadence de sortie imposée par Mush Records. Pourtant, Loden et son nouvel album « Buggy » – véritable invitation à bouger la tête – est bien la preuve qu’il faut y rester attentif. Cinq ans après son « Valeen Hope » paru sur Eat This Records, Jolan Koks débarque chez le prestigieux label avec ce qui n’est encore que son deuxième album: un début de parcours lent mais prometteur, comme l’est ce glitch-hop downtempo qu’il défend. Et bien que l’absence de Mcs se fasse sentir (seul l’excellent  Friek apparait ici), le bruxellois a tout du beatmaker confirmé: minimal et précis, « Twerk » s’illustre par son synthé torturé, à l’inverse de « Sunday Sierra Boxes » et son orgue discret qui discute avec des sons 8-bits. On est encore à quelques kilomètres de la dextérité d’un Machine Drum ou d’un Kelpe, mais Loden ne lâche pas le peloton et talonne dangereusement les sus-cités, comme le prouvent des tracks massifs comme « Mick’s Kill » et sa bassline rotative et robotique, « Waking Up Radio Problems » et son doux parfum old school, « Rubber Floors Give More Bounce » au souffle menacant, ou ce « Unpaid Waver » aussi acide que du Pulco Citron. L’efficacité des instrus est d’autant plus renforcée par leur durée: au total 17 titres qui ne dépassent pas les 3 min 30s, soit trois petits quarts d’heures de rythmiques cadencées par quelques moments de laxisme (« Eeties », « Hordeloop »), et autres épisodes intéressants (« Alice Go Go Go » fait pour les jeux vidéos, ou l’écrasant « Yags »). Tout laisse penser que Loden cherche l’essentiel, c’est à dire un beat minimal qui tape au bon moment, des mélodies squelettiques, et quelques mines laissées au hasard par les machines. Le genre d’alchimie qui fait plaisir à entendre sur « Hot », point d’orgue de cet album…

Disponible sur
itunes21


À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire